LAEFAUNEESAUVAGE
DANSELEEJURA
(39)

par "Marie51"


Aujourd'hui, Marie51 vous invite à découvrir la Faune sauvage, qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. Pour les apercevoir, soyez surtout patient, car ces animaux, Mammifères et Oiseaux, souvent, se lèvent dès l'aube et viennent se désaltérer, en fin de journée, auprès des points d'eau. Le plaisir de les photographier vaut bien un petit effort ?!

=== LES MAMMIFERES SAUVAGES DU JURA ===


- LE CHAMOIS :


Le Chamois appelé aussi Rupicapra rupicapra fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. Le Chamois est un mammifère. Le Chamois est un grimpeur incroyable, en montagne. Il fait partie de la Famille de Bovidae et de la sous-famille des Caprinés. C'est un mammifère. Il existe 6 sous-espèces reconnues vivant dans les zones rocheuses, les forêts et pâturages de montagnes, depuis les Alpes jusqu'à l'Anatolie et l'Azerbaïdjan, en passant par les Vosges, le Jura, le Massif central, les Balkans et les Carpates. Ce sont les plus petits représentants des caprinés (dont les Mouflons et Bouquetins). Les mâles font de 125cms et 135cms du museau à la queue, et entre 70 et 80 centimètres, de haut au garrot. Le Chamois mâle a des cornes de 27 cms. Son pids varie entre 22kg et 40kg. Les femelles leur sont presque toujours inférieures en poids et en taille. Les animaux ont un poids maximum en automne, alors qu’ils ont accumulé des réserves durant tout l’été. A la fin de l’hiver, le poids des chamois peut diminuer de moitié, et au début du printemps, ils épuisent leurs réserves. Les Chamois vivent jusqu’à 25 ans, mais ils sont rares à dépasser 15 ou 16 ans. Dès leur 10ème année, commence la sénescence ou la vieillesse. Leur poids diminue et cela jusqu'à leur mort. Leurs perdent leurs coloris, ils arborent une teinte grisâtre. Alors augmente aussi leur taux de mortalité qui croît encore entre 14 et 15 ans. Le facteur le plus déterminant est l’usure de leurs dents, car il conditionne la prise de nourriture, ainsi peu d’animaux peuvent dépasser 21-22 ans. Comme chez les humains, les femelles ont une plus grande espérance de vie. Les cabris ont entre 50 et 70 % d’espérance de vie en hiver et d’environ 90 % en été. Les cornes sont composées de 2 éléments principaux : l’étui corné et la cheville osseuse. Cette dernière fait partie de l’os frontal. C’est elle qui est responsable de la croissance des cornes, grâce à un tissu chorio-épidermique. L’étui corné ou gaine, quant à lui, est composé de cellules épidermiques mortes et kératinisées dont la substance est riche en soufre et fondamentale des poils, ongles, plumes, et cornes. Le chamois, contrairement à d’autres animaux, a une position demi fléchie, ce qui lui procure une détente spectaculaire et une puissance remarquable. Les os forment des angles fermés qui font office de ressort lors d’un saut. Lors du rut, il n’est pas rare que deux mâles se poursuivent sur plusieurs kilomètres. De plus, les chamois mâles ont une posture d’intimidation : de profil, corps tendu, tête haute et oreilles obliques. Il est également possible d’observer les chamois lorsqu’il urinent, nous indiquant ainsi leur sexe : les femelles urinent en arrière des postérieurs, alors que le mâle le fait, entre ses 4 pattes. Le rut serait déclenché par le raccourcissement de la durée du jour qui provoqueraitune stimulation hormonale qui engendrerait la formation de spermatozoïdes chez le mâle et d’ovules chez la femelle. Le rut a lieu dès la fin du mois d’octobre et jusqu’au mois de décembre. Les boucs, isolés durant la belle saison, rejoignent les femelles. À cette époque, ils frottent leurs cornes contre les arbres, buissons et rochers, afin de marquer leur territoire d’une forte odeur musquée, provenant d’un liquide contenu dans deux glandes hormonales, situées à la base de leurs cornes. Cette odeur permet d’alerter les femelles mais aussi de mettre en garde les autres concurrents. Les femelles ne provoquent jamais les mâles. Elles restent entre elles avec leur petit. Les prédateurs qu'ils craignent sont : l'Aigle Royal, le Renard, l'Ours brun, le Loup, le Lynx et certains oiseaux comme le Grand Corbeau. Le Chamois pourchassé peut courir à 50km/heure.


- LA VACHE HIGHLAND :


La Vache Highland fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. Les Vaches Highland Cattle sont principalement élevées pour leur viande, qui gagne en popularité, grâce à son faible taux de cholestérol, comparé aux autres races de bœuf. C'est une vache rustique, conçue pour résister aux conditions difficiles des Highlands écossais. Cet animal emblématique est facilement reconnaissable, avec ses longues cornes et ses mèches flamboyantes au soleil. Elles ont des cornes impressionnantes. Son pelage laineux est long, ondulé, laineux, qui a différentes couleurs, allant du roux foncé, louvet, rouge clair, noir, bringé, gris, jaune, blanc. Ce long pelage est composé de deux couches de poils : un poil extérieur, huileux, très long, qui recouvre un sous-poil laineux, lui permettant de supporter le froid. Si, aujourd’hui, la vache Highland est surtout reconnue pour sa robe rousse distinctive ; à une époque, le noir était la couleur dominante de la race. A l’origine, la race était divisée en 2 classes, la West Highlands ou Kyloe, et la Highlander. Dans leur pays d'origine, elles sont surnommées : Hairy Coos”, un petit surnom affectueux. Une vache Highland produit, 3 à 4 de litres de lait, par jour. Son lait contient jusqu'à 10% de crème hautement élevé. Sa viande est maigre, bien marbrée, considérée comme du bœuf premium. La viande de pure vache Highland a un certain coût, dû à sa texture délicate, sa saveur prononcée et sa haute teneur en protéines et en fer. Les femelles et les mâles sont différenciés par leurs cornes. Les cornes d’un taureau poussent vers l’avant ou même légèrement vers le bas, avec une base bien plus large, tandis que celles d’une vache poussent vers le haut, et sont plus longues et plus fines au bout, que celles des taureaux. Ce sont des animaux dociles, réputés pour leur caractère excellent. Il est fortement déconseillé d'approcher une vache Highland en compagnie de son petit. C'est une mère très protectrice. Les femelles Highland peuvent faire des petits jusqu'à 18ans. Elles élèvent en général 15 veaux au cours de leur vie.


- LE LYNX :

CC BY-SA 4.0

Le Lunx fait partie de la Faune qui vit dans le département du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. Les Lynxs sont des félins, de la sous-famille des félinés. C'est un mammifère, carnivore. Parmi les félins, le Lynx est reconnaissable à sa face ornée de favoris, à ses oreilles triangulaires surmontées d'une touffe de poils noirs, et à son corps doté d'une courte queue et de longues pattes. Les lynx ne possèdent que 28 dents, au lieu des 30 dents habituelles, chez les félins. Le physique très reconnaissable des lynx est difficilement confondu avec les membres d'un autre genre de félins, hormis le Caracal. Le corps du Lynx est caractérisé par une démarche chaloupée grace ses membres postérieurs très développés. L'empreinte des lynx, aussi longue que large, ressemble à celle du chat domestique. La piste est quasiment rectiligne, surtout lorsqu'ils avancent au pas. La queue du Lynx est courte, comme tronquée et se termine en manchon. Elle mesure 20cm à 25 cm de long. Le dimorphisme sexuel est important : les Lynxs mâles sont un quart plus gros que les femelles. La quantité de taches et la couleur de la robe des Lynx varient selon les espèces et la latitude. Quatre types de robes sont reconnus : tacheté, rayé, uni et à rosettes. Les Lynx n'ont que 28 dents au lieu des 30 habituelles, chez les Félins. Comme tous les félins, les Lynx ont une vision très sensible en faible luminosité et très précise pour détecter le mouvement. Son odorat est très puissant, mais il ne sert qu’à la communication intraspécifique (marquage du territoire par exemple), et jamais pour la chasse comme pour les Canidés. Les vibrisses, appelées « moustaches », se trouvent sur le museau, au-dessus des yeux, sur les joues et au niveau des pattes : comme pour tous les félins, elles sont un organe du toucher très sensible. La taille du territoire dépend de la densité en proies et de l’espèce de Lynx considérée. Le territoire du mâle peut atteindre 300 km2 en Amérique du Nord. Le Lynx mâle est intolérant envers les autres mâles traversant son territoire, même si ce sont les femelles qui restent les plus vindicatives entre elles. Les marquages olfactifs, qui permettent de signaler sa présence sur le territoire, sont effectués sur un support facilement repérable. Il s'agit de jets d'urine et de marques de griffures. Les Lynx sont solitaires, excepté les femelles avec leurs petits. Les seules rencontres entre un mâle et une femelle se déroulent durant la période de la reproduction, pendant laquelle le mâle suit la femelle, dans tous ses déplacements. Très discrets, les Lynx sont rarement visibles par les Humains. Les Lynx sont surtout actifs au crépuscule et au lever du soleil. Ils chassent principalement à l'affût. Comme la plupart des félins, les Lynx asphyxient, leurs proies, en la mordant à la gorge, sans utiliser leurs pattes pour les assommer. Ils peuvent parcourir leur territoire, à la recherche de proies, sur plusieurs kilomètres. La saison des amours se situe majoritairement à la fin de l'hiver. Après sa parade amoureuse de plusieurs jours, le Lynx mâle retourne à ses occupations tandis que la femelle part en quête d'un gîte pour mettre bas, après une gestation d'environ deux mois. Elle élèvera seule ses petits et leur apprendra à chasser. Ils quitteront leur mère quelques semaines avant la naissance d'une nouvelle génération.

- L'HERMINE BLANCHE:


La jolie Hermine blanche fait partie de la Faune qui vit dans le département du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comte, en France. Ce petit mammifère est un redoutable petit carnassier. L'Hermine appelée aussi la Mustela Ermmâinea est un petit mammifère, de la Famille des Mustélidés. A l'état sauvage, l'Hermine Blanche durant 4 à 6 ans. Un mâle pèse 260 grammes. L'Hermine petits rongeurs mais elle peut aussi manger des oiseaux, des lapins, des grenouilles. Le prédateur qu'elle craint le plus est le Renard, les Chats sauvages, l'Aigle Royal ou le Grand-Duc d'Europe. Son habitat se situe dans les campagnes cultivées,proches des champs et des haies qui bordent les prairies, dans les marais et les rives des cours d'eau. Son habitat se concentre essentiellement en zone de montagne entre 1.000 et 3.000 mètres d'altitude.


- L'HERMINE BICOLORE :


L'Hermine bicolore fait partie de la Faune qui vit dans le département du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comte, en France.


* LE CHEVREUIL :


Le Cheveuil fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.


* LE RENARD :


Le Renard fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.


* LE SANGLIER :


Le Sanglier fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.

* LE BLAIREAU :


Le Blaireau fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.


* L'ECUREUIL :


L'Ecureuil fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.




=== LES OISEAUX SAUVAGES DU JURA ===


- LE BOUVREUIL PIVOINE :

Photo de Biodiversité France

Le Bouvreuil Pivoine appelé aussi Pyrrhula pyrrhula fait partie de la Faune sauvage qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. Le Bouvreuil pivoine est un joli petit passereau, de la taille d'un moineau, mais, son corps est plus trapu. Le Bouvreuil Pivoine fait partie de la Famille des Fringillidae. On le voit à la lisière d'un bois ou d'une haie. Il vit et se nourrit en couple. C'est un oiseau calme. Son couple perdure toute l’année. Il chante de manière très discrète. Le Bouvreuil Pivoine possède un dos gris. Ils possèdent un poitrail et un ventre orangé pour le mâle ou gros-orangé, chez la femelle. C'est un oiseau trapu, qui mesure 16 cm, pèse de 26 g à 38 g et vit 17 ans environ. Il extrait les graines, des cônes de résineux ou des aulnes grâce à son bec fort. Il se nourrit aussi des graines des fruits de l’érable, du frêne ou du bouleau. Au printemps, il aime venir dans les vergers, pour se nourrir des tendres bourgeons, qu’il cisaille avec son bec. Ce qui ne lui vaut évidemment pas l’amitié des arboriculteurs. Il nourrit ses oisillons d'insectes qu'il chasse pour eux. Très timide, avec les Humains, il ne s'approche des mangeoires, qu'en hiver.


- LA HUPPE FACIEE :


La Huppe Faciée est un oiseau sauvage, qui fait partie de la Faue du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. La Huppe Fasciée appelée aussi l'Upupa Epops, est un oiseau, d'une des trois représentantes de la Famille des Upupidae. La Huppe Fasciée vit dans les vignes, les vergers, les bois, les jardins, les prairies et les champs. La Huppe fasciée mesure environ 26 cm de longueur, pour la femelle et 32 cm pour le mâle. L'envergure de ses ailes atteints 45 cm. C'est un oiseau léger, dont le poids se situe entre 60gr et 80 gr. La Huppe fasciée possède un cri sourd, composé de 3 syllabes, qui s'entend de très loin. Il est plus facile de l'entendre que de le voir car c'est un oiseau craintif. C'est un oiseau migrateur qui part migrer à la fin aout en Afique. L’espé rance de vie de la Huppe Fasciée est d’environ 11 ans. Elle confectionne son nid dans le creux des rochers ou dans le tronc d’un arbre. Elle aime les nichoirs artificiels et diverses constructions, où elle peut s'abriter. Elle peut aussi trouver refuge dans un vieux tonneau, au fond d'un jardin.


- LE GRAND TETRAS (Espèce Protégée):

CC BY-SA 2,5 - Photo de Richard Bartz

Le Grand Tétras fait partie de la Faune sauvage qui vit, dans le département du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. Le Grand tétras Tetrao ou Urogallus, ou Grand Coq de bruyère, est le plus gros des Tétraonidés, avec 100 cm d'envergure et un poids de 4kg. Le Grand tétras, que l'on trouve dans l'Europe du Nord et en Asie, est renommé pour sa danse nuptiale.Le Grand Tétras est interdit d'etre chassé depuis Juin 2022, durant 5 ans, par le Conseil d'Etat. Le Grand Tétras appelé Tetrao urogallus, ou Grand Coq de Bruyère, est un gros gallinacé, qui vit en montagne dans les forêts de conifères. Cette espèce polygame se retrouve chaque année au printemps sur des lieux-dits « places de chant ». Les coqs paradent (queue déployée, ailes pendantes, cou et tête redressés, barbe hérissée, cou plus ou moins gonflé), chantent (séries de « te-lep » rapides, environ 6 à 7 secondes, accéléré à la fin, puis « pokfok » semblable à un bruit de bouchon et « djedzje », bruit semblable à un bruit de scie répété, 3 à 4 fois. Les poules vagabondent ici et là sur les places de chant et chacune choisit le coq avec lequel elle s'accouplera (en général le coq dominant). La femelle gratte une cuvette dans le sol, au pied d'un arbre, à l'abri d'un rocher ou sous une branche basse de conifère. La ponte a lieu de mai à juillet et comporte six à neuf œufs, jaune clair taché de brun, couvés quatre semaines. Les petits sont nidifuges, ils sont capables de voler entre le 13e et 17e jour mais restent avec leur mère jusqu'à l'automne. Les adultes se nourrissent de bourgeons, de pousses de conifères, de baies, surtout de myrtilles, de plantes herbacées, et, en hiver, d'aiguilles de conifères (de sapins et de pins). Les poussins sont insectivores, jusqu'à l'âge de 4 semaines, puis la nourriture animale décroît ensuite jusqu'à l'âge de 11 semaines pour se rapprocher de celle des adultes. Tout comme le lagopède alpin (-60 % en 12 ans dans le Massif des Trois Seigneurs, et de -14 % en 5 ans dans le Vicdessos). Il a beaucoup régressé dans les Pyrénées françaises (chute de 75 % des effectifs du Grand Tétras en 50 ans (de 1960 à 2010). Les causes de sa disparition ou régression étaient autrefois la chasse et la dégradation des forêts. Elles sont dues depuis, au braconnage, à la régression ou dégradation de son habitat (morcellement forestier, ouverture de nouvelles pistes forestière ou de ski ou raquettes, de station de sports d'hiver et de la sylviculture devenue trop « dynamique »


- LE HERON CENDRE (Espèce protégée):

Photo de Dick Mudde

Le Héron Cendré est un oiseu sauvage qui fait partie de la Faune sauvage, qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. C'est un échassier de la Famille des Ardeidae. C'est le plus commun des Hérons d'Europe. Son nom scientifique est : Ardea cinerea. La longueur de son corps est de 84 cm à 100 cm. L'envergure de ses ailes est de 1,6 m à 2 m. Son poids fait 1 kg à 2,1 kg. Le Héron cendré se reconnait par un long cou, un long bec pointu et de longues pattes. Il possède une excellente vue, panoramique latérale et une très bonne vision binoculaire frontale. Son ouïe, également très développée, le fait réagir au moindre bruit suspect. Le héron cendré présente un plumage gris. Le héron cendré a une espérance de vie de 25 ans mais certains ne vivent pas plus d'un an. Il est difficile de distinguer le mâle de la femelle. Le Héron gris femelle possède un plumet légèrement plus court. Le vol du Héron cendré est lent, avec le cou replié (lové en S). Ceci est caractéristique des hérons, à l'opposé des cigognes, des grues et des spatules qui étendent leur cou en volant. Sa vitesse de vol peut atteindre 45 km/heure. Son régime alimentaire se compose de poissons, d'amphibiens, de reptiles, de crustacés, de musaraignes d'eau, de campagnols, de mulots de rats), d'oiseaux et de bourgeons. Son cri est un fort croassement « fraaank ». Les hérons cendrés se reproduisent de Février à Juillet. Ils nichent en colonies, appelées des héronnières, au sommet des arbres, en forêt, dans des zones humides ou aux bords des lacs et des rivières. La femelle pont 3 à 6 œufs, de couleur claire mais leur chiffre peut doubler. Les œufs seont couvés alternativement par les 2 parents, durant 25 à 28 jours. Quant les petits grandissent, leur appétit augmente, obligeant les parents à rechercher des proies, sans relâche, chacun de leur côté. Les jeunes prennent leur envol vers 50 jours, puis quittent le territoire des parents au bout de 8 à 9 semaines. Sa présence indique une abondance de poissons ou d'amphibiens ou de petits mammifères, dont il se nourrit. C'est une espèce protégée.


- LE MILAN ROYAL :

CC BY-SA 2.0 - Photo de Noel Reynolds

Le Milan Royal est un oiseau sauvage, qui fait partie de la Faune sauvage qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. Au XVIe siècle, le Milan Royal était appelé Escoufle. Son nom scientifique Milvus milvus. Il appartient à la Famille Accipitridae. c'est un de nos grands rapaces. Il est plus grand que la Buse variable, avec une taille comprise entre 60 cm et 66 cm. Ses ailes ont une envergure, entre 150 cm et 180 cm. Le Milan Royal pèse environ 1 kg. En hiver, les Milans royaux se rassemblent là où la nourriture est abondante et forment des dortoirs communs, qui totalisent jusqu'à 100 individus. Le reste de l'année, ils sont le plus souvent, solitaires, en survolant à basse altitude, les villages de montagne, en émettant un sifflement. Le Milan royal est un migrateur, partiel. Les populations nordiques et continentales traversent l'Europe, du Nord-Est au Sud-Ouest, pour hiverner en Espagne, en France et plus rarement, en Afrique du Nord. En hiver, dès que le soleil se couche, les Milans royaux se rassemblent, en dortoirs : dans les arbres, dans les lisières de forêts. Beaucoup d'essence d'arbres peuvent être choisies pour la nuit. Des scientifiques australiens assurent que ce rapace propagerait, volontairement, des incendies, en transportant des branches incandescentes. Pour repousser des rapaces, nous vous conseillons l'utilisation d'un filet de volière, avec des mailles de 40 mm. Le Milan royal est un rapace diurne, de taille moyenne, reconnaissable à sa queue profondément échancrée et ses couleurs rousses. Ce sont des oiseaux de proie comme les Aigles, les Faucons et les Vautours. Les Milans royaux sont classés dans 2 grandes sous-familles : les Milvinae et les Elaninae.


* LE CHARDONNERET ELEGANT :


Le Chardonneret élégant fait partie de la Faune sauvage qui vit dans le département du Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.


* LE FAUCON-CRECERELLE :


Le Faucon Crécerelle fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.

* LA BUSE VARIABLE :


La Buse Variable fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.



* LE PIC EPEICHE :


Le Pic Epeiche fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.


* LE PINSON :


Le Pinson fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.


* LE PIC-NOIR :


Le Pic-Noir fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.


* LA BUSE :


La Buse fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.


* L'EPERVIER :


L'Epervier fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.


* LE CINGLE-PLONGEUR :


Le Cingle-Plongeur fait partie de la Faune qui vit dans le Jura, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.


* LE GRAND TETRAS :


Le Grand Tétras fait partie de la Faune qui vit dans le département du Jura, en région Bourgogne-Franche-Cimté, en France. Le Grand Tétras a ete interdit d'etre chassé depuis Juin 2022, par le Conseil d'Etat, ainsi que dans les Pyrénées les Cevennes et le Jura.


== LE LAC DES ROUGES-TRUITES :

Parmi les ODONATES fréquentant le site, on trouve :

* la Leucorrhine douteuse,
* l'Agrion hasté
* et la Cordulie arctique.


=== LES PAPILLONS du JURA ===

* le Nacré de la canneberge,
* le Fadet des tourbières,
* le Cuivré de la bistorte,
* le Solitaire,
* l'Azuré de la Croisette,
* le Fadet de la Mélique
* et le Cuivré écarlate.

Le Ruisseau du Lac est favorable à la présence de l'Écrevisse à pieds blancs. Le lac fait partie de la ZNIEFF N° 430002231.


Mise à jour le 15/10/2023


MARIE51



Retour



www.mes-ballades.com 12/07/2007-26/11/2024 - Tous Droits Reserves