LAETRANCHEEEDESEBAILLONNETTES
AEDOUAUMONT
(55100)
DANSELAEMEUSE

par "Marie51"



Notre week-end se poursuit avec la découverte dans la Meuse, de nombreux sites historiques, témoins des combats de la Grande Guerre de 1914-1918 comme la Tranchées des Baillonnettes à Douaumont qui nous attend. Après avoir visité Verdun, qui subit 300 jours et 300 nuits de combat sans trêve et eut 300 000 morts et 400 000 blessés, au cours de la Grande Guerre de 1914-1918, nous partons découvrir le Monument dédié, par les Américains, aux soldats français tués et ensevelis, que l'on a appelé la Tranchée des Baillonnettes. La Tranchée des Baillonnettes se situe à Douaumont, dans le département de la Meuse et fut appelé tout d'abord, la Tranchée des fusils puis la Tranchée des Baillonnettes.

Ce monument fut construit, grace aux dons d'un mécène américain. La Tranchée des Baillonnettes repose sur une légende en dépit d'affrontements sans merci avec les Allemands : celle des soldats français ensevelis soudainement, qui seraient restés debout dans leur tranchée, lors de violents bombardements.

Voici ce que l'Histoire relate sur ce lieu devenu tristement célèbre :

Le 11 juin 1916, 57 hommes du 137ème Régiment d'Infanterie, en majorité des Vendéens qui se préparaient à un assaut furent enterrés vivants, par l'explosion d'un obus.

Entre les 10 et 12 juin 1916, a eu lieu, à cet endroit, un effroyable bombardement (dont des canons lourds de 280 mm et des obusiers de 305 mm).

Les fusils émergeant du sol marquaient l'endroit où certains soldats avaient été enterrés vivants dans leur tranchée, afin de retrouver leurs dépouilles. On baptisa ce lieu « la tranchée des fusils ». On la renomma par la suite " tranchée des Baïonnettes ", un nom plus tristement évocateur.

Très impressionné par ces images, un banquier américain du nom de Georges T. RAND fit don de 500 000 francs, à la France, pour la construction du Mémorial des Baillonnettes qui abrite toujours le site.

En juin 1920, le secteur fut fouillé par des équipes de travailleurs immigrés indochinois et italiens, un travail particulièrement pénible, parmi les rats et les moustiques qui infestaient l'ancien champ de bataille. 47 corps furent mis au jour, dont 14 purent être identifiés.

Le monument fut construit par l'architecte André Ventre en 1920.

La Tranchée des Baillonnettes demeure dans l'imaginaire collectif comme un site symbolique du champ de bataille de Verdun.

Ce site est en accès libre et gratuit.

En ressortant, nous apercevons sur le coté de l'allée, une stèle qui rend hommage au 137e RI. Cette dalle protège l'emplacement de la tranchée comblée, ou émergent quelques baillonnettes et 9 croix de bois. Au dessus, de l'entrée, close par une grille, en fer forgé, est gravée l'inscription :

<< A la mémoire des soldats qui dorment debout, le fusil à la main, dans cette tranchée.>>

Cette construction en béton brut, est une réussite esthétique.

Quelque soit la légende et ses controverses, ce lieu témoigne, trop bien, de la violence des combats qui eurent lieu et des nombreuses vies humaines, qui furent sacrifiées.


Coordonnées par GPS : 49° 13' 00" Nord, 5° 26' 20" Est


Mis à jour le 10/04/2011


Marie51



Retour



www.mes-ballades.com 12/07/2007-26/11/2024 - Tous Droits Reserves