LA FAUNE DE LA NIEVRE

par "Marie51"



Afin de découvrir la Faune et la Flore de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France, Marie51 vous propose de vous rendre à la Réserve Naturelle du Val de Loire. Afin de préserver ce lieu de conservation d'un patrimoine unique, la Réserve Naturelle a été créée, en 1995. La Réserve Naturelle du Val de Loire s'étend sur 1 500 ha, pour 20 km de Loire, du Pont de la Charité-sur-Loire, au pied de la Butte de Sancerre. La richesse de cette biodiversité comprend :

- 270 espèces animales

En longeant les chemins de randonnée qui sillonnent les berges de la Loire, vous allez partir à la découverte d'un monde amphibie sous les lumières stupéfiantes et changeantes, au fur et à mesure que va s'écouler le Temps. Parmi la Faune qui vit dans la Nièvre, se trouvent de nombreux Oiseaux comme :

- LA PIE BAVARDE :


La Pie Bavarde apelée aussi Pica Pica fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. C'est l'une des grandes espèces de corvidés les plus répandues en Europe. La Pie Bavarde fait partie la Famille des Corvidés et de l'ordre des Passériformes. Il existe 13 sous-espèces de la Pie Bavarde. Le poids du mâle est de 210 g à 270 gr, pour la femelle, son poids atteint 180 gr à 210 gr. Sa longueur à l'age adulte fait 44 cm à 46 cm. Le légende raconte que la Pie est voleuse, qu'elle chaparderait les bijoux et objets brillants pour les emmener dans son nid, mais il ne s'agit que d'un mythe. Cette réputation de voleuse, la pie la doit en réalité d'abord au fait qu'elle a pour habitude de piller les nids de ses congénères. Elle y vole aussi bien des œufs que des matériaux qui pourront lui servir à construire son propre nid. A la campagne, la Pie Bavarde subit une véritable persécution. Les Pies sont des créatures familières, audacieuses et tapageuses.La pie est un oiseau sédentaire, plutôt fidèle à son nid. La Pie est incapable de se reconnaître face à ue vitre et ne parvient pas à chasser son adversaire. Il tape son bec contre le verre et passe à l'attaque, toutes griffes dehors. Le régime alimentaire de la pie dans la « nature » est celui de prédateur opportuniste; eN EFFET? elle consomme des oeufs et de très jeunes oiseaux. Mais la pie prélève généralement des oeufs ou des oisillons, que pour nourrir ses propres oisillons. Le Conseil d'Etat a annulé l'arrêté de classement des espèces « nuisibles » pris en 2015 pour la Pie et la Fouine.


- LA BECASSINE DES MARAIS :

CC BY-SA 3.0

La Bécassine des Marais fait partie de la Faune qui vit dans la Nièvre, en région Bougogne-Franche-Comté, en France. Cet oiseau vit dans une grande partie des régions centrales et nordiques de l'Eurasie, dont l'Arménie où ces oiseaux résident de façon permanente, autour du lac Arpi et l'hiver, il migre vers des régions plus chaude en Europe de l'Ouest, en Afrique et en Asie. Cet oiseau mesure 25 à 27 cm de longueur, pour une envergure de 37 cm à 45 cm et une masse de 80 gr à 120 g. Sa longévité maximale est de 12 ans. Pendant ses parades nuptiales, le mâle fait des plongées spectaculaires. Les vols en zigzags du mâle, destinés à délimiter le territoire, produisent un son audible « v-v-v », dû à la vibration des rectrices. Le vol de parade, qui s'accompagne de bruissements vibrants provoqués par les rectrices externes, consiste à plonger en oblique. La Bécassine des marais est un oiseau très apprécié en tant que gibier. Le sort de cet oiseau prouve combien la disparition des zones humides affecte la biodiversité. Autrefois répandu en Europe, elle connaît un déclin rapide, depuis 1980. Le drainage des marécages, la construction de canaux, l'agriculture intensive ou l'urbanisation à proximité de son habitat, sont des éléments contribuant à diminuer sa population.


- LA BERGERONNETE GRISE :

CC BY-SA 2.5

La Bergeronnette grise ou Motacilla alba, appelée aussi l'Hochequeue gris, est un petit passereau de la même famille que les pipits et la sentinelle. Cette espèce niche dans la plus grande partie de l'Europe. Autrefois, elle était appelée « Lavandière ». La Bergeronnette grise mesure de 16 et 19 cm, avec une longue queue caractéristique et pèse 25 grammes. Son nid est fait de paille, de feuilles et de racines. Elle vit dans des espaces ouverts, souvent à proximité des habitations et des points d'eau. Elle niche dans les interstices des murs de pierre, sous les toits, dans les ponts ou les trous d'arbres.Le vol des bergeronnettes est ondulé. Au sol, elles agitent constamment leur queue, d'ou leur second nom de : hochequeue. Selon les périodes, la bergeronnette peut présenter un comportement territorial mais en été et en automne, elle forme des dortoirs collectifs, sur des buissons, des arbres ou des roseaux. Au sol, elles piètent : elles marchent, une patte devant l'autre, avec des brusques mouvements de la tête mais ne sautillent pas comme un rouge-gorge ou un moineau. On peut les apercevoir en train de courir à la poursuite d'un insecte, près d'un cours d'eau ou sur une place d'un village, non loin d'un ruisseau. C'est un insectivore se nourrissant essentiellement de mouches, de moustiques et de fourmis. Elle peut picorer les insectes au sol, ou les capturer en plein vol.La femelle pond 5 à 6 œufs gris foncé qu'elle couvera 12 à 14 jours. Les oisillons sont aveugles à la naissance et sont nourris par les deux parents. Ils peuvent voler au bout de 15 jours. La Bergeronnette grise bénéficie d'une protection totale sur le territoire français.


- LE VANNEAU HUPPE :

CC BA-SA 4.0

Le Vanneau Huppé est un oiseau, qui fait partie de la Faune vivant, dans la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. La taille du Vanneau Huppé est de 28cm à 31cm, pour une envergure de 82cm à 87cm. Il pèse entre 128 gr et 330 gr.
Le Vanneau Huppé possède une longue huppe noire effilée, caractéristique, des parties supérieures à reflets verts et des sous-caudales orange. Son ventre est blanc. Ses pattes, très fines et courtes, sont rosées. Ses ailes larges et arrondies sont sombres dessus et blanches, dessous. Leur battement rapide produit un son très particulier, qui rappelle le bruit que fait le van dans les mains d'un vanneur, d'où son nom de vanneau. C'est un oiseau migrateur, qui hiverne au Sud de son aire de reproduction, jusqu'en Afrique du Nord. En France, en hiver, on l'observe en colonies importantes dans les régions maritimes. La nourriture du Vanneau est composée d'insectes, d'araignées et de vers de terre. Il possède une technique particulière pour attraper ses proies, en tapotant le sol, pour les faire sortir de terre et les saisit avec précision. Sa nourriture est faite de d'insectes, d'araignées et de vers de terre. En hiver, les Vanneaux Huppés aiment s'abriter au creux des sillons tracés, par le soc des machines agricoles. Dès juillet, il migre vers des régions au climat plus doux, au Sud et l'Ouest de l'Europe.


- LE BRUANT JAUNE :

CC BY-SA 2.5

Le Bruant jaune fait partie de la Faune vivant, dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. Le Bruant jaune est un petit passereau appartenant à la Famille des Emberizidae. C'est un oiseau migrateur qui peut parcourir + de 7 000 kms. Cet oiseau n'est qu'un migrateur partiel, certains individus nordiques sont d'ailleurs sédentaires. On le trouve à la belle saison, en Europe de l'Ouest, en France, et l'hiver, ils vont en en Afrique, au Sénégal, en Éthiopie, au Proche-Orient, en Iran et en Arabie. Tous ne migrent pas vers des pays plus chauds. Le Bruant jaune est un oiseau des bocages et des prairies, en été. Il apprécie les les haies, les bosquets, les fourrés et la lisière des bois. Mais il peut vivre en montagne jusqu'à 2 000 m d'altitude. Le mâle, la femelle et le jeune bruant arborent un croupion et les sus-caudales d'un ton brun roux. Cet oiseau mesure 16cm ou 17cm pour une envergure de 26cm à 27 cm et une masse moyenne comprise entre 26gr et 29 gr. Les autres mensurations sont : 79 mm à 97 mm pour l'aile pliée du mâle et, 75 mm à 89 mm pour la femelle, 60 à 75 mm pour la queue, 16 mm à 21 mm pour le tarse et 10 mm à 14 mm pour le bec. La femelle est plus terne avec du jaune sur les parties inférieures. Le mâle possède moins de jaune mais plus de vert, sur la tête, à la gorge, sur la poitrine et les flancs bruns, rayés de noir. Les adultes effectuent une mue complète, de août à octobre, tandis que la mue des plus jeunes est partielle, entre juillet et octobre. Le mâle possède une tête jaune canari, rayée de vert brunâtre, sur le dessus et les côtés. Les ailes et le dos sont brun roux jaunâtre rayés de brun noir avec les rémiges de cette dernière couleur et liserées de verdâtre et de brunâtre, les plus internes de roux. Le dessous du corps est jaune avec les flancs teintés de roux et rayés de brun noir. Les sous-caudales sont aussi rayées. Les rectrices sont de ton brun noir avec des liserés pâles, les deux paires externes en partie blanches. Il se nourrit d'épis murs, le long des chemins, sur les chaumes, les semences dans les champs, les graines de nombreuses plantes sauvages, les baies et de jeunes pousses vertes ainsi que certaines larves (coléoptères, chenilles, sauterelle, des araignées et myriapodes, de petites limaces et des vers de terre. Le Bruant jaune est un nicheur tardif. La femelle ne construit son nid, qu'en avril ou au début de mai, au moment des premières émergences d'insectes et peut se reproduire jusqu'en août. La femelle préfère le Bruant jaune dont la couleur jaune sera la plus vive. Elle pond 3 ou 4 œufs, de taille variable (18,0-25,9 mm × 14,3-17,8 mm11). Elle les couve seule, durant 11 à 14 jours. Il faudra attendre autant de temps, après l'éclosion pour que les jeunes quittent le nid (9 à 14 jours), toujours nourris, par les parents pendant 10 jours. Si la femelle entreprend une 2ème couvée, seul le mâle assurera, leur nourrissage après l'envol. Les couvées craignent surtout le froid et les insecticides.


- LA GRANDE AIGRETTE (Espèce Protégée):
de Bernard DUPONT
CC BY-SA 2.0

La Grande Aigrette fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. En France, on l'observe maintenant à nouveau dans l'Est, en Camargue, dans la Dombes, en Sologne, dans le Limousin, en Brenne, en Bretagne depuis 2016 et jusqu'au bord de l'océan Atlantique. 81 couples étaient recensés en 2004, avec quelques nichées observées. A la période des amours, un plumage plus long et duveteux orne le dos des aigrettes. Il a failli causer la disparition de l'espèce à l'époque où ces plumes étaient recherchées pour les chapeaux et les costumes du music-hall. Au moment des amours, le bec de la grande aigrette peut prendre une couleur orangée à noire, restant jaune à la base. La grande aigrette apprécie les eaux calmes, mais aime aussi chasser dans les torrents. Les oisillons, ont le corps et la tête encore couverts de duvet, avec les pattes encore tachetées. La grande aigrette a une nourriture variée allant des insectes, des vertébrés aquatiques et terrestres, aux poissons ou petits crustacés, aux petits mammifères (souris, musaraignes, campagnols, jeunes rats musqués) en passant par les reptiles (serpents, orvets) et de petits oiseaux. Elle utilise une patte pour agiter l’eau et faire sortir les proies, ou bien elle marche lentement dans les eaux peu profondes, mais elle peut aussi rester sans bouger pendant de longues périodes en attendant le passage d’une proie, poisson ou insecte. Quand l’objet de faim est repéré, elle le transperce rapidement de son bec. Les cris d'alerte et de défense de son territoire sont des croassements graves. La saison nuptiale commence à la mi-avril dans l'hémisphère Nord. La construction du nid se fait, en haut d'un arbre, par le couple. Il y a 4 à 5 œufs bleu clair à bleu-verdâtre, qui sont incubés 23 à 24 jours, à tour de rôle, par le mâle et la femelle, qui n'ont qu'une couvée, par an. Les poussins, semi-nidifuges, sont blancs et recouverts d'un épais duvet. Leur bec rosé tire sur l'orangé puis devient jaune. Les deux adultes peuvent continuer à regarnir et élargir le nid au fur et à mesure que les poussins grandissent. Le premier vol des jeunes se fait après 35 à 40 jours de nourrissage, par les parents. Les juvéniles seront sexuellement matures, à 2 ou 3 ans. Elle est partiellement migratrice, dans l'hémisphère Nord. La Grande Aigrette est le plus grand de tous les hérons et aigrettes en Europe. Elle a failli disparaître, décimée par les chasseurs ou piégeurs qui revendaient leurs longues plumes nuptiales, pour décorer les chapeaux des dames de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle. Ce sont ensuite la destruction des zones humides, les pesticides et la destruction des mangroves qui ont rendu sa survie difficile. Elle est maintenant protégée et reconstitue lentement ses populations.



- LE CYGNE TUBERCULE :

CC BY-SA 3.0

Le Cygne Tuberculé fait partie de la Faune vivant dans la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. Le Cygne tuberculé ou Cygne muet ou Cygnus olor est un oiseau de la Famille des Anatidés. C'est l'un des plus lourds oiseaux capables de voler, les mâles pesant 10,2 kg et les femelles environ 8,4 kg. Les Cygnes adultes mesurent de 125 cm à 170 cm de long, pour une envergure de 200 cm à 240 cm. Le premier nom de l'animal provient de la bosse qu'il a sur le dessus du bec, appelée "tubercule", et le second du fait qu'il émet de rares cris plutôt de faible puissance.Cette espèce qui est qui n'a pas de propriétaire, en France, est l'animal du roi au Royaume-Uni et le symbole de la monarchie au Danemark. Elle fait partie des espèces sauvages sensibles à la souche H5N1 du virus responsable de la grippe aviaire.Chez les individus du morphe gris, le duvet des cygneaux passe du gris au brun grisâtre avant de prendre une coloration blanche après la première mue. Les pattes et le bec sont gris ardoise. Les cygneaux du morphe blanc, quant à eux, exhibent un duvet de couleur blanche, un bec fauve et des pattes rosées. Pendant la première année après l'éclosion, le bec des cygneaux devient progressivement rosâtre. Le tubercule est absent chez les cygneaux et peu développé chez les juvéniles. Les lores sont couverts de plumes de duvet à l'éclosion.Étant donné que les courtes pattes sont placées juste avant la queue, cette espèce marche de façon maladroite. Par contre, les adultes peuvent courir assez vite lorsqu'ils se sentent menacés. Il a besoin de courir sur une distance de 8 à 20 m, avant de pouvoir s'envoler. Il peut voler à 80 km/h. Les grands groupes utilisent la formation en V.Cette espèce se déplace sur l'eau aisément. Les ailes sont souvent légèrement élevées ce qui lui permet d'être poussé par les vents. Lors de la mue, les individus poussent l'eau avec leurs ailes pour se déplacer plus rapidement. Les jeunes aiment se promèner sur le dos de leurs parents. Le Cygne Tuberculé se nourrit de plantes aquatiques, submergées comme l'élodée du Canada, des joncs, des characées du genre Chara, des algues vertes et les feuilles de jeunes saules. Au sol, le Cygne Tuberculé se nourit de plantes terrestres, de graminées et d'invertébrés (limaces, de petits escargots, et d'insectes mangés avec les feuilles qu'il ingère). Le Cygne Tuberculé est agressif envers les intrus sur son territoire. Il est apprivoisable. Le Cygne Tuberculé montre son agressivité en battant des ailes et frappe l'eau violemment avec ses pieds palmés. La femelle pond 4 à 8 œufs. Le mâle et la femelle prennent soin du nid ; la couvaison, dure de 34 à 41 jours. Elle est assurée principalement par la femelle. Les poussins sont nidifuges et restent au nid moins de 48 heures. Lorsque les poussins quittent le nid, les familles cherchent leur nourriture ensemble. La longévité du Cygne Tuberculé est d 26,9 ans. Le Cygne Tuberculé fait partie des espèces sauvages ayant la plus grande sensibilité à la souche H5N1 du Virus de la grippe aviaire. Le Cygne Tuberculé peut souffrir de l'entérite virale appelée la Peste du canard, de la Maladie de Newcastle, de la Maladie de Marek, de la Pseudotuberculose et de la Tuberculose aviaire.


- LE MOINEAU DOMESTIQUE :


Le Moineau Domestique appelé aussi le Passer Domesticus fit partie d la Faune qui vit dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. C'est un petit passereau de la Famille des Passeridae. Le Moineau Domestique présente un net dimorphisme sexuel. Il est plus trapu et coloré que la femelle. Son poids est de 30gr à 39 gr. Sa taille fait 17 cm. Son envergure est de 25 cm. Le Moineau se nourrit de graines, de baies, d'insectes, de détritus, et de bourgeons. Le Moineau fréquente les mangeoires : graines et graisses. Mais il est moins agile agile que la Mésange. leurs principaux prédateurs sont les chats. Dans les airs, ils sont capturés par les rapaces comme les faucons crécerelles, les faucons hobereaux et les vautours. Leurs nids sont souvent pillés par les rats, les fouines et les écureuils.


- LE ROUGE-GORGE FAMILIER :

CC BY 4.0

Le Rouge-Gorge familier ou Rougegorge est un petit passereau qui fait partie de la Nièvre, en région Bourgogne-franche-Comte, en France. Placé dans la Famille des Turdidae, il figure actuellement, avec d'autres oiseaux comme les tariers et les traquets, dans celle des Muscicapidae. Le Rouge-Gorge est légèrement plus petit qu'un moineau, avec une taille de 12,5 à 14 cm et un poids de 16 gr à 22 gr. Le Rouge-Gorge est rondelet et haut sur pattes, ses yeux noirs sont très caractéristiques. L'âge maximal d'un rouge-gorge est de 18 ans. Le mâle et la femelle sont presque identiques, avec une couronne, des ailes, le dessus et la queue de couleur brune, une bande grise sur les côtés de la gorge, un ventre blanc et la fameuse « gorge rouge », plus précisément de couleur orange foncé tirant vers le rouge. Bien que sa face et sa poitrine soient plus orangées que rougeâtres, cet oiseau prend le nom de Rouge-gorge au Moyen Age. a nature peu farouche et son plumage attractif l'ont rendu populaire chez des générations de jardiniers. Le rouge-gorge fait partie d'une espèce d'oiseau très active; Les adultes patrouillent et défendent vivement leur territoire. Présent dans presque chaque jardin, c'est l'un des oiseaux les plus familiers, cherchant sa nourriture à proximité des humains en train de jardiner. Il ira jusqu'à venir se nourrir de proies vivantes, comme des vers de terre ou des vers de farine, présentés à la main. C'est un oiseau solitaire, qui ne migre pas. Il vit seul l'automne ou l'hiver, le male et la femelle vivant chacun sur leur territoire. Il doit donc défendre farouchement son territoire. Son chant est mélodieux même en hiver. La durée de vie du Rouge-Gorge est de 18 ans maximum.


- L'ETOURNEAU-SANSONNET :

CC BY-SA 4.0

L'Etourneau-Sansonnet est un petit passereau qui fait partie de la Nièvre, en région Bourgogne-franche-Comte, en France.
Il fait partie de la Famille de Muscicapidae. Ce petit passereau fait partie de la Famille des Sturnidés. L'étourneau-Sansonnet vit en groupes qui comptent plusieurs milliers voire de millions d'individus. Il est aussi capable d'imiter avec une grande précision les vocalisations des autres individus. L'Etourneau fait partie des espèces animales particulièrement adaptables. L'Etourneau-Sansonnet a une longueur de 17cm à 222 cm. Il pèse 60 gr à 95 gr. Son envergure est d'environ 37 cm. Le plumage de l'étourneau est noir et brillant, iridescent avec des reflets verts, violets, roses, bleus et bronze, plus importants pendant la période de reproduction. Son plumage est tacheté de brun, de crème ou de blanc au bout de ses plumes, sur le cou, le torse, le ventre, et ses ailes. Les taches s'atténuent au cours de la période de reproduction à cause de l'usure des plumes provoquée par leurs frottements avec le nid, et redeviennent plus visibles, après la mue, dès l'arrivée de l'automne. L’œil est marron, le bec de 2,5 cm est long, pointu et brun, et devient jaune pendant la période des amours, tandis que les pattes habituellement brunes, prennent une teinte rose rougeâtre. Les femelles ont un plumage plus terne. Elles ont un cercle blanc autour de l’iris, que les mâles n'ont pas. Les mâles possèdent des plumes plus longues et plus foncées que les femelles. Durant la période de reproduction, où le bec est jaune, la base du bec des mâles est bleu argenté, tandis que la base du bec des femelles, elle, est rosée. L'étourneau se différencie du Merle Noir, par son physique moins trapu et plus élancé. Il peut parcourir jusqu'à 1 500 kilomètres lors de ses migrations et vole à 60 à 80km/heure. À l'état sauvage, l'étourneau adulte s'alimente principalement de petits invertébrés, qu'il trouve dans le sol, en creusant des trous à l'aide de son bec pointu : cousin, lépidoptères, coléoptères mais aussi des escargots, de vers de terre ou d'araignées. Parmi les fruits qu'il absorbe, se trouvent par des baies, des cerises et raisins ainsi que des graines et des céréales.



* LA TOURTERELLE TURQUE :
Camille Gévaudan
CC BY-SA 3.0

La Tourterelle Turque apelée aussi Streptopelia Decaocto est un oiseau de la Famille des Columbidés. Elle appartient au groupe des tourterelles, ayant un collier, qui comporte plusieurs espèces. Elle connaît depuis une expansion fulgurante en Europe, en Afrique et en Amérique sans que ce phénomène exceptionnel par son ampleur soit expliqué. Les deux sexes sont semblables et ne sont reconnaissables qu'en période de reproduction. Les jeunes n'ont pas encore de collier. Elle mesure environ 32 cms de long, pour un poids entre 125 et 240 grammes. La Tourterelle Turque est un oiseau au dos couleur beige pâle tirant vers le gris vineux, reconnaissable à son demi-collier noir, derrière le cou. Le dessus de la tête est gris pâle, couleur se fondant dans le rose vineux clair de la face chez le mâle ou le chamois vineux chez la femelle. L'arrière du cou présente un étroit demi-collier noir, souligné nettement de blanc, sur sa limite supérieure et plus discrètement, pour sa marge inférieure. La Tourterelle roucoule. Le chant est assez monotone « hou hooouuu hou » avec l'accentuation sur la seconde syllabe, sous trois tons différents. La Tourterelle turque est granivore : elle s'alimente de graines, de baies et de bourgeons. Elle consomme des graines diverses concassées, des pois concassés, des flocons d'avoine, dans les mangeoires en hiver. En France, la réalisation des Atlas des oiseaux nicheurs de France montre que l'expansion de l'espèce se poursuit à travers le territoire métropolitain : 55 % des sites-échantillons étaient occupés en 1996 contre 74 % en 2004.


* LA CHOUETTE CHEVECHE :

* LA CHEVECHE DE TENGMALM :

* LA GRUE CENDREE :

* LA CIGOGNE BLANCHE :

* LE PIGEON BIZET DOMESTIQUE :

* LA PERRUCHE A COLLIER:


* la Buse variable,

* le Cincle plongeur,

* l'Etourneau Sansonnet,

* le Grand Corbeau,

* le Grosbec Casse-noyaux,

* l'Hirondelle de fenêtre,

* la Linotte mélodieuse,

* les Mésanges, les Picinae et les Pinsons,

* le Rougequeue à front blanc

* la Sittelle Torchepot

* LA PIPISTRELLE :


La Pipisrelle est un petit oiseau sauvage qui fait partie de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.

== LES MAMMIFERES DE LA NIEVRE ==

- LE BOEUF CHAROLAIS :


Le Boeuf Charolais fait partie de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. C'est un mammifère. L’alimentation des animaux est uniquement végétale et ont passé 6 mois dans les paturages. Mais, ils doivent ausi être nourris de de foin ou d’enrubannage, les apports énergétiques se font par les céréales issues de l’exploitation ou bien issues de fabricants habilités qui produisent des aliments référencés "sans OGM et sans urée".Le veau est élevé exclusivement au pis, sous la mère. Après le sevrage, le cycle prairie-étable est respecté. L’alimentation est à base d'herbe, de fourrage grossier, d'aliments déshydratés, de céréales, de tourteaux, d'aliments concentrés, de racines et
de tubercules. La croissance lente des animaux, au minimum 28 mois, permet d’obtenir une viande affinée et goûteuse. La sélection des carcasses en fonction de la conformation, du poids et de l’état d’engraissement des animaux permet de garantir une viande de qualité. La maturation de la viande, en carcasse, est d’une durée de 10 jours minimum. Un seul abattoir est agréé, le SICABA Bourbon l’Archambault. La filière, composée de fabricants d’aliments, d’éleveurs, de l’abattoir, d’ateliers de découpes, de points de ventes, est contrôlée par un organisme indépendant, le Certipaq.


- LE MOUTON :


Le Mouton fait partie de la Faune du département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France.


- LE CHEVREUIL EUROPEEN :


Le Chevreuil Européen mâle est appelé « brocard » lorsqu'il a un an à un an et demi et que ses bois ne sont pas ramifiés. Terme issu du normanno-picard broque qui signifie « dague ». Orthographié également et anciennement « broquart ». Ne pas confondre avec « le brocart » qui signifie « le broché » issu de l'italien brocatto et qui désigne une étoffe de soie brochée d'or. Le Chevreuil seul porte des bois, mais il les perd à l'automne. La femelle du Chevreuil est la chevrette. Elle ne porte pas de bois. Une vieille chevrette stérile est appelée « bréhaigne »). Un jeune Chevreuil s'appelle le « Faon » (jusqu'à 6 mois), puis « Chevrillard » (de 6 à 12 mois).


* le Loir gris ou le glis glis
* le Sanglier
* la Taupe d'Europe


== LES CHIROPTERES ==

* le Petit Rhinolophe et la Pipistrelle peuvent facilement être observés en hiver quand ils se cachent en se suspendant dans les combles de maisons morvandelles, les caves ou les granges abandonnées.


== LES AMPHIBIENS ==

* l'Alyte accoucheur,
* le Crapaud commun,

* Le Crapaud à ventre jaune :
Christophe Leeb
CC BY-SA 3.0

Le Sonneur à ventre jaune, est un amphibien. Il fait partie de la Faune qui vit dans le département de la Nièvre, en région Bourgogne-Franche-Comté, en France. Quand il est dérangé ou agressé, le Sonneur à ventre jaune prend une position défensive : c'est le réflexe d'Unken. Les animaux ainsi dérangés s'arc-boutent, sur leur dos, et présentent leur ventre à leur assaillant, tandis qu'il rapproche ses membres de son corps. Mais si l'agression continue, le Sonneur à ventre jaune peut libérer un liquide visqueux, qui est un poison irritant pour les yeux et à l'odeur nauséabonde. Il hiberne d'octobre à avril.

* la Grenouille rousse,
* la Salamandre tachetée,
* le Triton alpestre
* le Triton palmé.


== LES REPTILES ==

* la Couleuvre d'Esculape,
* le Lézard
* la Vipère Aspic


== LES INSECTES ==

- LES PAPILLONS : l'Amaryllis, l'Aurore, le Citron, le Flambé, le Gazé, le Myrtil, le Paon du jour, le Boloria selene ou Petit Collier argenté), le Procris, le Satyre, le Silène et le Tabac d'Espagne

- LES LIBELLULES ET LES ORTHOTERES, dont :

* la Grande Sauterelle Verte,
* le Grillon Champêtre
* Les Criquets.
* Les Demoiselles Agrion ornés ou de Mercure


* L'ESCARGOT DE BOURGOGNE :


Les Gastéropodes, tel que l'Helix Pomatia, plus connu sous le nom d'Escargot de Bourgogne, est consommé, en tant que plat traditonnel.



Mise à jour le 20.06.2022



Marie51



Retour



www.mes-ballades.com12/07/2007-26/11/2021 - Tous Droits Réservés