LEEGRAND-PALAIS
AEPARIS
(75008)

par "Marie51"


de Gordon Gartrell
2.0

Le Grand-Palais est un ancien Palais bâti à Paris, dans le 8ème arrondissement, en région Ile-de-Fance, en France.

C'est devenu le Palais des Congrès, aujourd'hui, qui sert de lieu à visiter pour découvrir de nombreux évènements. Sa vocation originelle consistait à accueillir les grandes manifestations artistiques officielles de la Capitale.

Sa construction date de 1900. Sa surface est de 77 000 m2 dont 13 500 m2 pour sa nef. L'architecte était Charles Girault. L'inauguration du Grand Palais a lieu avec tout le faste propre à la IIIe République. La cérémonie se tient le 1/05/1900, en présence d'Émile Loubet, Président de la République

L'établissement d'un programme est rédigé et l'organisation d'un concours d'idées entre architectes est décidée par arrêté du 22 avril 1896. Contrairement à ce qui avait été prévu pour le palais du Trocadéro ou encore l'opéra Garnier, il n'est pas envisagé que la compétition soit internationale. Le concours ne s'adresse, ici, qu'aux seuls architectes de nationalité française.

Après une suite d'épreuves, très disputées, de péripéties et un âpre débat au sein des représentants des autorités, de la presse et du grand public, les architectes Henri Deglane, Albert Louvet, Albert-Félix-Théophile Thomas et Charles Girault ne peuvent être départagés et furent choisis, pour réaliser une synthèse de leurs propositions et réaliser, ensemble, une œuvre commune.

Son architecture s compse ainsi : Le vaisseau principal, d'une longueur de près de 240 mètres, est constitué d'un espace imposant, surmonté d'une large verrière. La voûte en berceau, légèrement surbaissée des nefs Nord et Sud et de la nef transversale (paddock), la coupole sur pendentifs et le dôme pèsent 8 500 Tonnes d'acier, de fer et de verre.

Le poids total de métal utilisé atteint 9 057 Tonnes (contre 12 000 pour la Gare d'Orsay et 7 300 Tonnes pour la structure de la Tour Eiffel. Le sommet de cet ensemble culmine à une altitude de 45 mètres de hauteur.

== Les Sculptures ==

. L’Harmonie triomphant de la Discorde, quadrige, côté Seine.

. L'Immortalité devançant le Temps, côté Champs-Élysées.

Les quadriges en cuivre repoussé de Georges Récipon couronnent les 2 entrées et leur fronton, au Nord-Est et Sud-Est, sur l'avenue Nouvelle. Ces œuvres allégoriques, s'imposant au piéton à une altitude de 40 mètres, représentent :
. L'Immortalité devançant le Temps du côté des Champs-Élysées

. L’Harmonie triomphant de la Discorde du côté de la Seine.

Les groupes en bronze sont dus aux sculpteurs Victor Peter et Alexandre Falguière.


Dès 1901, le Grand Palais abrite de nombreuses autres manifestations. C'est le Concours Hippique, accueilli jusqu'en 1901 au Palais de l'Industrie, que le Grand Palais est doté d'une nef et d'une piste sablée. D'avril 1901 à 1957, le concours hippique, avec concours d'attelages, épreuves de vitesse et sauts d'obstacles, est un moment très prisé de la vie parisienne. Dès 1901, d'autres salons vont se succèder,dédiés à l'Innovation et la Modernité :

. Le Salon de l'Automobile de 1901 à 1961,
. Le Salon de l'Aviation de 1909 à 1951,
. Le Salon des arts ménagers, etc...

Les salons artistiques
Les salons consacrés aux beaux-arts connaissent leur âge d'or pendant les trente premières années de fonctionnement du palais. Avec l'avènement du Front populaire en 1936, ces présentations, considérées par certains comme l'expression d'un art réservé à une élite bourgeoise, perdent progressivement de leur prestige et voient leur surfaces réduites d'une manière considérable avec l'installation définitive du Palais de la découverte l'année suivante.

Après la guerre, on leur préfère les salons techniques et commerciaux, plus rentables. Les salons artistiques perdurent encore un moment avant de voir leur espace d'exposition diminuer comme peau de chagrin et d'être relégués dans des endroits moins nobles et moins visibles du Grand Palais.

À partir de 1947, l'édifice perd sa fonction de palais des Beaux-Arts, ce pour quoi il a été construit.

Le Salon des artistes français (depuis 1901) ;
Le Salon des artistes indépendants (depuis 1920) ;
Le Salon de la Société nationale des Beaux-Arts (1901) ;
Le Salon des Orientalistes (1901) ;
Le Salon des peintres, graveurs et lithographes (1901) ;
Le Salon de l'Union des femmes peintres et sculpteurs (1901) ;
Le Salon d'automne (1903 à 1993) ;
Le Salon des Arts décoratifs (1925) ;
"Horizon Jeunesse"
Le Salon Art Capital (anciennement Art en Capital, depuis 2006 regroupant le Salon des Artistes Français, le Salon des Artistes Indépendants, Le Salon Comparaisons et le Salon Dessin et Peinture à l'Eau) [archive]
Le Salon Art Paris (2006)
La Force de l'art (2006).
Les salons techniques

Ce type de manifestations se raréfie au Grand Palais à partir des années 1960. Devenu trop petit, on lui préfère le tout nouveau Palais du Centre des Nouvelles Industries et Technologies (à l'époque,Centre National des Industries et Techniques) ou le Parc des Expositions de la Porte de Versailles.

Le Salon de l'automobile (1901 à 1961) ;
Le Concours Lépine ;
Le Salon des machines agricoles et horticoles ;
Le Salon nautique international ;
L'Exposition internationale de la locomotion aérienne (1909 à 1952), fait ses débuts au sein du Salon de l'automobile.
En prenant son indépendance, cette exposition prend le nom de « Salon de l'aéronautique » puis celui de « Salon de l'industrie aéronautique » avant de partir pour l'aérogare du Bourget.

Les salons commerciaux :

Fête foraine, janvier 2006.
Ces expositions quittent également le Grand Palais par manque de surface disponible.

Le Salon des Arts ménagers, ancien Salon des appareils ménagers (1926 à 1960) avec une interruption de 1940 à 1947) :
Le Salon de l'habitat ;
Le Salon de la qualité française ;
Le Salon de la France d'Outre-mer (en 1939 et 1940) ;
Le Salon de l'enfance de 1950 à 1960 4;
La Foire de Paris ;
La Foire internationale d'art contemporain (FIAC) ;
Le Salon du livre (de 1981 à 1991) ;
Le Salon international du livre rare, de l'autographe, de l'estampe et du dessin depuis 2007 ;
Le Salon de la musique classique et du jazz (Musicora).
Les événements ponctuels
Les concours et présentations du « Salon de la société hippique » (de 1901 à 1937).
Les expositions des colonies.
Les expositions philatéliques internationales : Citex (1949), Philatec (1964) et Arphila (1975). La chaleur excessive régnant sous la verrière du Grand Palais occasionne de sérieux et coûteux dégâts à certaines des collections de timbres exposées à l'exposition Arphila 75 (organisée au mois de juin). Les trois expositions françaises internationales de ce type qui suivent, nommées Philexfrance, ont dès lors lieu dans des lieux considérés comme plus appropriés pour l'organisation de ce type d'événement : en 1982 au CNIT, puis en 1989 et 1999 au Parc des expositions de la porte de Versailles.

Les concerts, spectacles de cirque ou de music-hall, floralies, congrès, défilés de mode et soirées diverses.
Exposition des Plans-reliefs du 18/01/2012 au 17/02/2012.

Exposition Monumenta avec la participation des artistes : Anselm Kiefer du 30 mai au 8 juillet 2007, Richard Serra su 7 mai au 15 juin 2008, Christian Boltanski du 13 janvier au 21 février 2010, Anish Kapoor du 11 mai au 23 juin 2011, Daniel Buren du 10 mai au 21 juin 2012, Emilia et Ilya Kabakov du 10 mai au 22 juin 2014 et l'artiste plasticienne Odile Soudant pour la mise en lumière.

- Le Palais de la découverte :

- Le Palais de la découverte de l'exposition universelle de 1937 est installé dans l'aile ouest du Grand Palais. Il est conçu à l'origine comme une présentation temporaire, mais fort de son succès, il reste finalement dans la partie ouest du Grand Palais. Il constitue, depuis, une véritable institution dont la popularité ne s'est jamais démentie.

- Les Galeries nationales
En 1964, Reynold Arnould transforme une partie de l'aile nord du Grand Palais, à la demande d'André Malraux alors ministre des Affaires culturelles, en Galeries nationales destinées à recevoir de grandes expositions temporaires. Sont ainsi présentées en 1966, une rétrospective du peintre Pablo Picasso et une importante présentation d’art africain.

- Les expositions de Peintres classiques, impressionnistes (Renoir), et modernes (Zao Wou-Ki, Prassinos, Muši?, Bazaine, Manessier) sont organisées par la suite.

L'organisation des grandes expositions a un coût exponentiel. Un musée dont le budget n’est pas suffisant se voit interdire une grande exposition. Les grandes expositions sont donc réservées pour les grandes institutions. Le Grand Palais a récemment oranisé 2 expositions notables :

. Picasso et ses maîtres en 2008
. Monet en 2010.



Le Grand-Palais a été classé aux M.H. en 2000.

Le Grand-Palais accueille, chaque année, 2 Millions de visiteurs !

Adresse :

Le Grand-Palais
Avenue Winston-Churchill
75008 Paris

Site web : www.grandpalais.fr


Coordonnées par GPS :
48° 51' 58,18" Nord, 2° 18' 45,19" Est


Mis à jour le 30/01/2022

Marie51



Retour



www.mes-ballades.com 12/07/2007-26/11/2024 - Tous Droits Reserves