LES-PLUS-BEAUX-CHATEAUX
DU-TARN-ET-GARONNE
(82)

par "Marie51"



Marie51 vous invite à la découverte des plus beaux châteaux existants, dans le Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France, que vous pourrez apercevoir au cours de vos balades, ou vacances, dans ce superbe département. J'ai découvert certains de ces châteaux dans le Tarn-et-Garonne, parfaitement entretenus, d'autres sont transformés en gites d'hôtes, et d'autres resteront de belles ruines, faute de budget, témoins discrets du passé.

- LE CHATEAU DES ABBES-DE-MOISSAC A SAINT-NICOLAS-DE-LA-GRAVE - 82210 :

CC BY-SA 3.0 - Photo de Plateforme Ouverte du Patrimoine

Le Château des Abbés de Moissac a été bâti à Saint-Nicolas-de-la-Grave, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. La construction des Abbés de Moissac date du XIIe au XIIIe siècle. Le Château était mentionné, en 1135, reconstruit dans la 2ème moitié du XIIIe siècle pour Bertrand de Montaigu, abbé de Moissac. Une tour fut détruite en 1648. Des remaniements importants furent engagés dès 1849 avec la destruction d'un corps de bâtiment et d'une tour au Sud, avec l'adjonction d'une tour à l'angle Sud-Est. Le Château des Abbés de Moissac est devenu l'actuelle Mairie de la commune de Saint Nicolas-de-la-Grave. Le Château des Abbés de Moissac a été inscrit aux M.H. depuis 1978.
Coordonnées par GPS : 44° 03' 52" Nord, 1° 01' 25" Est


- LE CHATEAU D'ARAILH OU CHATEAU DE FOURCARAN A SAVENES - 82600 :

CC BY-SA 4.0 - Photo de Sdo216

Le Château d'Arailh appelé aussi le Château de Fourcaran est un manoir bâti à Savenès, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château d'Arailh ou Château de Fourcaran bâti, date de 1645. C'est un manoir avec un corps central en briques, encadré de tours carrées. Il est privé, fermé au Public. Il existe sur la commune de Savenès, 2 Châteaux à découvrir : le Château de la Salle de Savènes et le Château d'Arailh ou Château de Fourcaran bâti.
Coordonnées par GPS : 43° 49' 51" Nord, 1° 12' 05" Est


- LE CHATEAU D'ARDUS A LAMOTHE-CAPDEVILLE - 82130 (Privé):

CC BY-SA 3.0 - Photo de Mossot

Le Château d'Ardus est un château bâti à Lamothe-Capdeville, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le château d'Ardus a été construit au XVIIIe siècle, pour le Baron François Duval de Lamothe. Il se situe sur le bord de l’Aveyron. Le Château d'Ardus a été classé aux M.H. C'est une propriété privée, fermée au Public. Il existe aussi sur la Commune à découvrir la Villa Saint-Alban : Elle se situe à côté du Château d'Ardus. Cette villa fut la propriété, de la Famile de Gramont, au début du XXe siècle.
Coordonnées par GPS : 44° 04' 30" Nord, 1° 22' 20" Est


* LE CHATEAU DE L'ASTORGUIE A PARISOT - 82160 :


Le Château de l'Astorguié est un château bâti à Parisot, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le grand parc situé sous le Château de l'Astorguie, était utilisé pour la culture de la "rose centifolia", rosier hybride complexe. La plante a l'aspect d'un buisson de 1,5m à 2m de haut avec de longues tiges arquées et retombantes. Les fleurs d'un parfum doux et sucré sont formées de très nombreux pétales. Leur pédoncule supporte avec difficulté ce poids, ce qui leur donne un port incliné. La cueillette des pétales de roses se faisait le matin avec la rosée pour la fabrication de l'eau de rose, très renommée pour son parfum. 4 à 5 tonnes de pétales sont nécessaires pour obtenir 1kg d'essence. Cette production d'antan donnait du travail aux femmes de Parisot. Le château de l'Astorguié abritait précédemment une pharmacie. Le Château de l'Astorguié a été restauré récemment à l'identique.
Coordonnées par GPS : 44° 15' 59" Nord, 1° 51' 27" Est


- LE CHATEAU D'AUTY A AUTY - 82220 :

CC BY-SA 3.0 - Photo de JMM

Le Château d'Auty est un château bâti à Auty, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France.
Coordonnées par GPS : 44° 11' 31" Nord, 1° 28' 05" Est


* LE CHATEAU DE BARBANTHALL A SEPTFONDS - 82240 :


Le Château de Barbanthall est un château bâti à Septfonds, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France.
Coordonnées par GPS : 44° 10' 46" Nord 1° 37' 09" Est


* LE CHATEAU DE BEAUSESERT A CORBARIEU - 82370 :


Le Château de Beausésert est un château bâti à Corbarieu, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France.
Coordonnées par GPS : 43° 56' 42" Nord, 1° 22' 09" Est


- LE CHATEAU DE BELPECH A VAREN - 82330 :

CC BY-SA 3.0 - Photo de Thérèse Gagé

Le Château de Belpech est un château bâti à Varen, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. La construction du Chateau de Belpech date du XIVe siècle et remaniè au XVe siècle. Le donjon a conservé ses façades, couronnées par un chemin de ronde sur des mâchicoulis et percées de fenêtres à meneaux et croisillons. Les vestiges du Château de Belpech sont inscrits aux M.H. le 30.11/1944.
Coordonnées par GPS : 44° 09' 56,99" Nord, 1° 55' 4,25" Est


- LE CHATEAU DE BIOULE A BIOULE - 82800 (Ecole Publique) :

CC BY-SA 3.0 - Photo de Sourdin Joël

Le Château de Bioule est un château bâti à Bioule, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château de Bioule a été reconstruit en brique à partir de 1329 sur des soubassements en pierre appartenant à des édifices antérieurs. Il est lié à la Famille de Cardaillac. En 1344, le Capitaine Hugues IV de Cardaillac-Bioule a rédigé un document concernant la défense de la ville. Ce document est un des premiers à mentionner l'usage des armes à feu. Depuis 1889, le château accueille maintenant l'école publique de la ville. La chapelle du château serait l'ancienne église paroissiale dédiée à Saint Sauveur. Quand le Château de Bioule fut remanié, elle a été transformée en chapelle funéraire des Cardaillac et reçu un décor peint, en 1378. Le Château de Bioule a été classé aux M.H. le 28.11.1991.
Coordonnées par GPS : 44° 05' 20,17" Nord, 1° 32' 20,01" Est


- LE CHATEAU DE BLAUZAC A VAZERAC - 82220 :


Le Château de Blauzac est un château bâti à Vazerac, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Juché à 174 m d'altitude, sur un ancien oppidum romain qui domine la rive gauche de la Lupte, se dresse le Château de Blauzac. C'est une maison forte construite aux XIVe au XVe siècle. Le Château de Blauzac a subi des modifications caractéristiques, qui lui apportent un petit air pimpant, de château anglais.
Coordonnées par GPS : 44° 11' 30" Nord 1° 17' 08" Est


* LE CHATEAU DE BOUILLAC A BOUILLAC - 82600 :
à chercher

Le Château de Bouillac est bâti à Bouillac, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France.
Coordonnées par GPS : 43° 50' 36" Nord, 1° 07' 10" Est


* LE CHATEAU DE BOUTARY A ESCATALENS - 82700 (Privé) :


Le Château de Boutary est un château bâti à Escatalens, dans le département du Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château de Boutary est un logis seigneurial, construit vers 1789, sur les Terres de Boutary. Le nom du château provient du nom donné aux terres de la commune d'Escatalens, sur lesquelles, il fut construit, lui-même dérivé de "Boutaric", du nom de la Famille protestante de Montauban, qui céda cette terre vers 1610. Le Château de Boutary est édifié, sous le nom de Boutarie, par Jean Pierre Anne Delpech (1758-1823), Seigneur de Boutary et de Montech, Trésorier de France au Bureau de Montauban, puis Président au Bureau des Trésoriers de France de Toulouse. Il fut ensuite transmis à Théodore Delpech, puis à Marie Delpech de Boutary, morte sans descendance, en 1885. Au second semestre du XIXe siècle, il fut transmis au Baron Marie Joseph de Saint-Vincent de Brassac, de Toulouse, qui appartenait à une famille anoblie, en 1818, sous la seconde Restauration, et qui en fit sa résidence secondaire. Marie-Joseph Louis, Baron de Saint-Vincent de Brassac, puis son fils Félix y effectuent des travaux importants de modernisation et d'aménagement. La Baronne Marie-Élizabeth Pulchérie de Saint-Vincent, née Fabre de Latude, y installera, au décès de son mari, en 1888, la résidence familiale des Barons de Saint-Vincent. Le Château de Boutary est devenu, en 2019, la propriété de la Famille Dieye. Il est privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 43° 57' 15" Nord, 1° 11' 16" Est


- LE CHATEAU DE BOUTARY A ESCATALENS - 82700 (Privé):


Le Château de Boutary est un manoir bâti à Escatalens, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. La construction du Château de Boutary date du XVIIIe au XIXe siècle. Il se situe sur les bords de la Garonne. Son propriétaire initial était Jean-Paul et Anne Delpelch. C'est un château de style Néoclassique. Il appartient depuis à la Famille de Saint-Vincent. Le Château de Boutary, remanié, est un quadrilatère de brique rose, flanqué de deux tours sur la face Nord et d'un fronton en brique rose sur la face Sud. Une chapelle et une serre sont adjointes sur la face Est, vers 1880. Le Domaine du Château de Boutary se compose d'un parc, de terres agricoles, d'une ferme, d'une orangerie datant du XVIIIe siècle, d'un moulin du XVIIe ainsi qu'un bâtiment servant d'usine, depuis, désaffecté. Les activités familiales de la Maison Boutary et des Barons de Saint Vincent étaient orientées vers l'Art et la Viticulture du XIXe au XXe siècle, puis Roland de Saint Vincent, cofondateur de Sisley, y installe une activité fruitière de luxe. Cette dernière voit l'établissement, sous le nom de Château Boutary, d'une usine de manutention sur les terres du Château de Boutary qui livra, jusqu'en 1990, des fruits au jus pelés à la main (pêches, poires, abricots) aux plus grandes tables (du Savoy au Raffles) et aux Epiceries (Fauchon, Hédiard) du monde entier.
Coordonnées par GPS : 43° 57' 15" Nord, 1° 11' 16" Est


- LE CHATEAU DE BRASSAC A BRASSAC - 82190 (Se Visite sur RV):

CC BY-SA 4.0 - Photo de Bastien.pierre

Le Château de Brassac est un château bâti à Brassac, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château de Brassac est une ancienne forteresse datant du XIIe siècle, qui fut remaniée jusqu'au XVIe siècle. Grace a sa position défensive, installé sur des pentes raides, le Château de Brassac est l’un des plus importants châteaux de la région. Son importance était déja attestée au XIIe siècle, c’était une baronnie. Le Château d Brassac appartenait à cete époque, à la Famille Planels, vassaux du Duc d’Aquitaine,venus s'établir sur les terres du Comte de Toulouse, qui en deviendra propriétaire, avant 1190. Puis il deviendra la propriété des anglais, avant de revenir à nouveau au Comte de Toulouse en 1200, puis, à nouveau aux Anglais. Bertrand de Galard, fils d’Eléonore d’Armagnac, rendit hommage, au roi Henri II d’Angleterre, en 1266 et 1291, pour le Château de Bressac. C'est à cette période que la Famille de Galard de Brassac s’allia avec les principales familles des environs. En 1508, François de Galard de Brassac épousa Jeanne de Béarn. Leur descendance prit le nom de Galard de Béarn de Brassac, le Château de Brassac n’étant qu’une des multiples possessions de cette famille. Le Château est devenue, depuis, une imposante demeure qui fut reconstruite, aux XVe et XVIe siècles, qu’il est possible de visiter.
OUVERT : du 1er Juillet au 18 Septembre. Voir les horaires et tarifs sur le site du Château de Brassac.
Fermé : 17 et 18/07/ et 30 et 31/07/ - le 3/08 au 4/08/ et du 17/08 au 21/08/
Adresse: Château de Brassac - Village, 82190 Brassac - Téléphone : 07 86 50 58 90
Site : Château de Brassac
Coordonnées par GPS : 44° 12' 43" Nord 0° 58' 22" Est


- LE CHATEAU VIEUX ET CHATEAU JEUNE DE BRUNIQUEL A BRUNIQUEL - 82800 :

CC BY-SA 3.0 - - Photo de Therese Gaigé

Les Châteaux de Bruniquel sont 2 châteaux forts appelés le Château Neuf et le Château Vieux bâtis à Bruniquel, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château Neuf a été bâti, en face, du Château Vieux de Bruniquel. La légende raconte que ce serait la reine mérovingienne Brunehilde qui fit construire le premier château (« château vieux » ou « castel biel » au VIe siècle sur l'emplacement d'un castrum romain (camp fortifié). A l'origine, Bruniquel fut un château destiné à veiller sur la route de la vallée reliant le Quercy à l'Albigeois. Un village se forma près de lui et devint une cité prospère dont témoignent les demeures de notables. Bruniquel devient une vicomté vers 1050. Le castrum est conquis, en 1176, par les Comtes de Toulouse sur les Trencavel. Sur les ruines de ce premier château fut construit l'actuel « Château Vieux » au XIIIe siècle. Il fut la propriété des comtes de Toulouse. Il est habité par les vicomtes de Bruniquel. Après la construction de ce château, un deuxième fut élevé sur la falaise, par Maffre de Comminges- cousserans, donnant à l'ensemble le nom « Les Châteaux de Bruniquel ». En effet, au milieu du XVe siècle, le vicomte Antoine de Comminges du comté de Comminges, en querelle avec son fils Léonard, vend une partie du domaine à un cousin Maffre De Comminges- Cousserans qui fera construire son propre château de 1485 à 1510 le « château jeune » ou « castel djoubé »2. Pendant trois siècles, les deux branches ne vont cesser de se quereller. Les propriétaires du Château vieux étant catholiques et ceux du Château « jeune » protestants. Le « Château vieux » porte encore les stigmates des attaques, notamment dans la salle des chevaliers. Ce n'est qu'à la fin du XVIIIe siècle que le vicomte du « château vieux » (ou « castel biel »), Louis Rigal d'Ouvrier rachète le « château jeune ».Les 2 châteaux de Bruniquel font l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840. À cette même époque, un impôt prélevé sur les ouvertures, incitera le vicomte à murer fenêtres et portes de sa nouvelle acquisition. Seul le Château Vieux continuera à être habité en permanence jusqu'en 1950, puis comme résidence secondaire jusqu'en 1980 année de la mort de la dernière vicomtesse de Bruniquel, Mme de Bellefont. Durant deux siècles, le Château jeune sera laissé à l'abandon et sera paradoxalement la partie du château la plus abimée, lorsque la Municipalité s'en portera acquéreur aux enchères, pour 660 000 Francs, en 1987. Depuis, la Municipalité de Bruniquel poursuit sa restauration.
Adresse : Château Neuf de Bruniquel - rue du Château à Bruniquel - 82800
Coordonnées par GPS : 44° 3' 21,24" Nord 1° 39' 58,32" Est


- LE CHATEAU DE BRUNIQUEL A BRUNIQUEL- 82800 (Se Visite) :

CC BY-SA 3.0 - Photo de Thérèse Gaigé

Le Château de Bruniquel est en réalité composé de 2 châteaux (le jeune et le vieux) bâtis à Bruniquel, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. C'est un ancien château-fort qui date du Moyen-Age. Le Château de Bruniquel remonte au VIe siècle. Il appartient à la Municipalité de Bruniquel. Il renferme, entre autre, quelques objets préhistoriques. L'ensemble des 2 châteaux est situé sur un pic rocheux, à 90 mètres, à flanc de falaise, sur les bords de l'Aveyron et proche du département du Tarn. Les 2 Châteaux servirent de décor, en 1975, pour le film Le Vieux Fusil de Robert Enrico avec Romy Schneider et Philippe Noiret. Le puits en son centre est une réalisation factice. Le « Château vieux » fut la résidence de Guillaume de Tudèle qui écrivit la terrible histoire des Cathares "la chanson de la croisade Albigeoise". Les châteaux accueillent également chaque année le Festival des châteaux de Bruniquel. Les châteaux sont ouverts à la visite du 1er Mars à 15 Novembre. Hors saison, les visites ont lieu les Dimanches et Jours fériés. Le Château Jeune de Bruniquel comprend une salle évoquant la Préhistoire avec les Trésors de Bruniquel, découverts dans plusieurs grottes à proximité du château.
Coordonnées par GPS : 44° 03' 21,24" Nord et 1° 39' 58,32" Est


- LE CHATEAU DE CAMBAYRAC A CASTANET - 82160 :

CC BY-SA 3.0 - Photo de Thérèse Gaigé

Le Château de Cambayrac est un château bâti à Castanet, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château de Cambayrac a été construit, autour du XIIIe siècle, fortement remanié au cours de l'histoire,en un logis du XVIe siècle, sa chapelle du XVIIe siècle, le pigeonnier, la ferme et la cour du XVIIIe siècle, et le grenier à grains datant du XIXe siècle. C'est un château fort du Moyen Age, lié à l'histoire de la Seigneurie de Castanet (Famille d'Armagnac de Castanet), dont il fait partie dès l'origine. Fortement remanié au XVIe siècle, XVIIe siècle, XVIIIe siècle et XIXe siècle. Le Château de Cambayrac est inscrit aux M.H. du 9/06/2006.
Coordonnées par GPS : 44° 16' 15,55" Nord, 1° 54' 52,59" Est


* LE CHATEAU DE CANDES A SAINT-MICHEL - 82340 :


Le Château de Candes est un château bâti à Saint-Michel, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château de Candes est inscrit aux M.H.
Coordonnées par GPS : 44° 02' 02" Nord, 0° 56' 45" Est


- LE CHATEAU DE CAS A ESPINAS - 82160 (Location de Salles):

CC BY-SA 3.0 - Photo de Thérèse Gaigé

Le Château de Cas est un château bâti à Espinas, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le château de Cas date du XIIème siècle. Il fut remanié aux XIVeme et XVIeme siècles. Il sera reconstruit au XXeme siècle. Le Château de Cas possède de très beaux jardins à découvrir. Le Château de Cas fut apporté en 1767 par Henriette de La CAPELLE de CAS, lors de son mariage avec Claude-Marie, comte de LASTIC SAINT-JAL, brigadier des armées du roi, gouverneur de Carcassonne, chevalier de Saint Louis et seigneur de Saint Antonin. Durant la révolution, celui-ci fit enlever la totalité de l'argenterie, des objets précieux ainsi que les archives et droits féodaux du château et fit transporter le tout, à l'hôtel de Lastic à Saint-Antonin. En 1741, durant un hiver très rude, il donna l'ensemble de sa réserve de grain au lieu de le vendre. Pour plaire à son épouse, il détruisit une partie duchâteau de Cas afin, d'édifier une autre demeure (le château de Saleth), pour sonépouse qui ne se plaisait pas à Cas. Le Château de Cas fut ensuite abandonné jusqu'en 1882, date ou la Comtesse de Lastic-Saint-Jal, seule survivante, fit remettre le château en état. Ses fils se partageront les biens et, de nouveau, abandonneront Cas. En 1905, Henri-Albert-Joseph Lastic déménage ses biens. Durant la guerre 1939-1945, le Château de Cas est utilisé comme dépôt de munitions. Il fut saccagé, la toiture détruite, les étages effondrés et les fenêtres disparurent. Le Château de Cas vient d'être entièrement restauré. Vous pourrez y louer des salles pour vos séminaires, mariages, etc.) Le Château de Cas se visite depuis 1983. Il se loue aussi pour des mariages et des séminaires.
Adresse : Château de Cas à Espinas 82160 - Tel : 06 45 76 53 20 - Horaires : Ouvre dès 14H30
Coordonnées par GPS : 44° 12' 1,25" Nord 1° 46' 18,11" Est


- LE CHATEAU DE CASTELFERRUS A CASTELFERRUS - 82100 (Privé):

CC BY-SA 3.0 - Photo de Mossot

Le Château de Castelferrus est un château bâti à Castelferrus, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. La construction du Château de Castelferrus date des XIVe. Le château fut remanié au XVIIIe siècle. Le Chateau de Catelferrus est un château fort, de style Renaissance. Cette ancienne place forte des Comtes de Toulouse, fut remaniée, en une grosse bâtisse de 2 étages. Les façades du Château de Castelferrus et toitures, la salle et le plafond peint du 1er étage, à l'angle Sud et l'aile Est du château sont inscrits aux M.H. dpuis le 21/04/1991. Le Château de Castelferrus se situe derrière l'église, au Nord de Castelferrus. Il est privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 00' 37" Nord, 1° 05' 18" Est


* LE CHATEAU DE CAYLYS A CAYLUS 82160 :

CC BY-SA 3.0 - Photo de Krzysztof Golik

Le Château de Caylus est un château bâti à Caylus, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Sa construction date du XIXe au XXe siècle. L'architecte était Paul Gout. La première mention du castrum de Caylus date de 1176. Un inventaire de 1351 décrit le château, qui se compose alors d'une tour carrée, avec un escalier en vis, une tour ronde, deux salles, deux chambres, une chapelle, une enceinte. De nos jours, il ne subsiste que les deux premiers niveaux de la tour carrée. Le château fut reconstruit, dès 1893, par l'architecte Paul Gout, sous forme de bâtiment néo-Médiéval avec ses tours d'angle, ses fenêtres à meneaux, ses hautes toitures. Les salles du rez-de-chaussée ont onservé leurs décors intérieurs. Vers 1911, l'ancienne chapelle est refaite, en conservant une partie des murs. Dans le même temps, un parc paysager est créé sur l'ensemble du site du château Vieux, utilisant l'organisation en terrasses des anciennes fortifications. Le château appartient à une Société privée. Le Château de Caylus est fermé au Public.
Adresse : Chateau de Caylus 3 Rue des Remparts 82160 Caylus
Coordonnées par GPS : 43° 29' 22" Nord, 2° 34' 00" Est


- LE CHATEAU DU CLAU A LABASTIDE-SAINT-PIERRE - 82370 (Propriété arboricole) :


Le Château du Clau est un château bâti à Labastide-Saint-Pierre, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. L'origine du nom « Château du Clau » vient du lieu dit « Clau » et du Château qui domine la propriété arboricole de 43 hectares. Le Château fût au XVIème siècle une belle résidence de seigneurs et de barons. Richelieu et Henri IV séjournèrent dans la bâtisse. La 5ème génération de la Famille Prieur entretient les 43 Ha de pommiers. Dans les caves du domaine sont élaborés nos jus de fruits haut de gamme, naturels et pétillants à partir de méthodes traditionnelles : pas de fermentation et donc pas d’alcool, pas d’additif ni conservateur. Un produit pur jus, 100% naturel, qui rappelle la saveur douce et sucrée du verger. Il existe 2 châteaux à découvrir sur la commune : le Château du Clau, le Château Saint-Louis.
Site web : Château du Clau
Adresse : Château du Clau - 1460 A route de Montauban, 82370 Labastide Saint Pierre. Tel +33 9 63 49 05 96 - Email : contact@chateauduclau.com
Coordonnées par GPS : 43° 55' 09" Nord, 1° 22' 06" Est


- LE CHATEAU DE CORNUSSON A PARISOT - 82160 :

CC BY-SA 3.0 - Photo de Thérèse Gaigé

Le Château de Cornusson est un château bâti à Parisot, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château de Cornusson possède une tour carrée. Le château, attesté à l'époque médiévale, fut entièrement reconstruit à la fin du XVIème siècle et du tout début du XVIIème siècle par la famille de Lavalette. Il fut ensuite réaménagé aux XVIII et XIXe siècles, en particulier l'aile Sud. Le Château de Cornusson a conservé ses décors de très grande qualité, de l'époque de sa construction, dont ses cheminées monumentales du rez-de-chaussée et de l'étage, ainsi que des plafonds peints et des peintures murales encore visibles, aujourd'hui. Le Château de Cornusson est la propriété d'une société privée. Le Hameau de Cornusson comporte un très beau château, une église remarquable et de petites maisons traditionnelles anciennes, dont l'une a été immortalisée par le peintre et dessinateur J. Bergère de Montauban. Il est inscrit aux M.H. depuis le 20/08/2012. Il existe 3 Châteaux sur la Commune de Parusot à découvrir : le Château de Cornusson, le Château Saint-Louis et le Château du Clau.
Coordonnées par GPS : 44° 13' 54,16" Nord, 1° 50' 40,58" Est


* LE CHATEAU DE L'EVECHE OU ANCIEN PALAIS EPISCOPAL DU VIEUX PONT DE MONTAUBAN - 82000 (Musée):

CC BY-SA 4.0 - Photo de Didier Descouens

Le Château de l'Evéché est un château bâti à Montauban, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Cet ancien Palais épiscopal de Montauban est situé 17, rue de l'Hôtel de Ville, à côté du Pont vieux. L'Architecte Bernard Campmartin. La construction du Château de l'Evéché date de 1664 à 1680. L'évêque de Montauban Anne de Murviel et le chapitre cathédral qui s'étaient retirés à Beaumont-de-Lomagne reviennent à Montauban. Pierre de Bertier est le coadjuteur de l'évêque en 1636, avant de le remplacer à sa mort, en 1652.En 1661, le marquis de Saint-Luc s'installe à Montauban avec ses troupes et mène une répression contre la résistance huguenote. C'est probablement à la suite de cette opération que l'évêque décide de s'installer sur le site du Château-Neuf. En 1662, grâce à l'intervention de l'intendant de la généralité de Montauban, Claude Pellot, et de Colbert, le roi Louis XIV a fait don à l'évêque Pierre de Bertier des masures du « vieux chasteau, qui autrefois estoit au comte de Tolose, sur le bord de la rivière Tarn, au bout du pont, du costé de ladite ville de Montauban ». L'évêque a souhaité conserver toutes les salles inférieures, mais a fait détruire toutes les masures construites dessus en décembre 1658. Il racheté les 10 maisons construites dans l'enceinte du Château-Neuf. L'Evêque demanda, en 1663, aux Consuls, de lui céder la Tour du Pont Vieux, reconstruite après 1574, car elle est trop proche du Palais, qu'il voulait construire. Elle fut ensuite détruite. Le 4/03/1664, Bernard de Campmartin, l'architecte du roi et maître des réparations royales, en Languedoc, établit les devis et les plans de maçonnerie et charpenterie du Palais Episcopal de Montauban, pour l'évêque Pierre de Bertier (ou Berthier). Le palais des évêques est construit sur l'emplacement du château des Anglais, appelé château Renaud, à côté du pont. Il fut sérieusement touché pendant le siège de Montauban. Les plans de Bernard Campmartin montrent que le Palais des Evêques était inspiré par le Château de Laréole, construit pour Dominique Bachelier, en 1579, pour le Trésorier de France, Pierre de Cheverry. En 1665, les consuls profitent des travaux du palais épiscopal pour élargir la rue des Bains, devenue l'actuelle rue de l'Hôtel de Ville dde Montauban. L'implantation de la nouvelle aile le long du pont (nord-ouest), perpendiculaire au corps principal le long du Tarn, a réduit la largeur de la voie d'accès au pont. La voie a été rectifiée au xviiie siècle pour lui donner une largeur constante, parallèlement à l'aile du palais épiscopal. La construction a commencé par le corps de logis principal. La réalisation se poursuit par l'aile en retour côté sud puis la partie méridionale de l'aile en retour nord où se trouve l'escalier d'honneur. La longueur de la procédure d'acquisition des propriétaires nécessaires pour la poursuite des travaux a ralenti la construction. La construction du Palais Episcopal était suffisamment avancée, en 1671, pour que l'évêque Pierre de Bertier s'y installe. Les armes de l'évêque ont été sculptées, sur le cadre surmontant le portail de l'escalier d'honneur, mais l'Evêque décéda, en 1674, des suites d'un accident de carrosse. Le Palais Episcopal du Vieux Pont n'était pas encore achevé. En 1676, le nouvel Evêque, Michel Colbert de Saint-Pouange, cousin de Colbert, arriva à Montauban. Il fit poursuivre activement les travaux, en engageant les travaux d'achèvement de l'aile sud et de construction du pavillon nord-est où est situé la chapelle, en 167912. Il signe un bail à construire avec les maîtres maçons Guillaume Coffinal et Géraud Calvet. Un bail à faire les charpentes fut signé le 27 ou 28/12/1679. La finition extérieure des murs a été sous-traitée, à 2 maçons, Perrès et Réal, le 25/08/1680. Pendant la Révolution française, le palais est devenu bien national en 1790. Il est vendu aux enchères le 25 mars 1791 et adjugé à la commune pour le prix de 81 450 francs pour en faire l'Hôtel de Ville de Montauban. Une partie des salles de l'Hôtel de Ville de Montauban, après le départ du Tribunal du district, a été possible d'y installer la donation faite par le Baron Vialette de Mortarieu, de 68 tableaux, en 1843. En 1852, Jean-Auguste-Dominique Ingres offrit, à la Ville de Montauban, 54 peintures et 24 vases grecs ou étrusques. A son décès, en 1867, la ville a reçu une donation très importante qui a été mise en valeur par son ami, Armand Cambon. La collection s'est enrichie d'autres dons. Les collections possédées par la ville vont se trouver à l'étroit L'Hôtel de ville de Montauban l'ancien palais épiscopal, pour s'installer dans le palais épiscopal, saisi en 1906. Les travaux d'aménagement du nouveau Musée Ingres, dans l'ancien palais épiscopal commencèrent, en 1911. L'ancien Palais épiscopal a été classé aux M.H. le 11.03.1910.
Coordonnées par GPS : 44° 01' 0,75" Nord, 1° 21' 5,58" Est


* LE CHATEAU DE FENEYROLS OU CHATEAU DE CAPDUELH A FENEYROLS - 82140 (Privé) :

CC BY-SA 3.0 - Photo de Mossot

Le Château de Féneyrols appelé aussi le Château de Capduelh est un château bâti à Féneyrols, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Féneyrols est attesté dès 1259, mais le château n'apparait, qu'en 1323, dans la charte de coutumes octroyée aux habitants. Le Château de Féneyrols a été construit autour du XIIIe, et XIVe siècle. A la suite de la mort de Raymond de Castelnau, le partage de ses biens, en 1338, attribua à ses 2 filles Hélène et Hélix, épouse de Guillaume de Lafon, en indivision, la juridiction haute et basse de Quergoale et Féneyrols avec ses appartenances. Lors de la Guerre de Cent Ans, il tomba durant quelques mois, aux mains des Anglais, avant d'être repris, en 1363. En 1638, 5 chambres sont comprises dans le fort. Le Fort de Féneyrols est connu par un terrier du XVIIe siècle qui énumère 57 chambres. Les chambres occupaient, pour la plupart l'aile Nord, dont 9 chambres au rez-de-chaussée, 16 au 1er étage et 15 au 2ème étage, d'une superficie comprise entre 4 m2 et 25 m2. Antoine de Rous, Président Trésorier de France, au bureau de Montauban, acquiert la seigneurie en 1763. Quelques années plus tard, il déclara détenir un grand château vieux et délabré. Le Château de Féneyrols fut construit, à flanc de côteau, à l'extrémité Est du village, sur la rive droite de l'Aveyron, protégeant le guet. Le Château de Féneyrols est inscrit partiellement aux M.H. pour ses façades et les couvertures des bâtiments Ouest depuis le 16/02/1951. Le Château est privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 07' 48" Nord, 1° 49' 14" Est


* LE CHATEAU DE LA FUMADE OU DOMAINE DE LA FUMADE A SAINT-NAUPHARY - 82370 (Privé) :


Le Château de la Fumade est un château bâti à Saint-Nauphary, dans le département du Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. L’affaire Portal est un fait divers qui s’est déroulé entre 1973 et 1975 à Saint-Nauphary (Tarn-et-Garonne). Fortement médiatisé en son temps1, ce fait divers a mobilisé les médias et remué le monde politique pendant plus de 2 ans. Les Portal sont une famille de 4 personnes. Le père, Léonce, né en 1884, est descendant d’une prestigieuse famille, venant des capitouls de Toulouse, au XIIIe siècle. La famille est protestante et compte dans sa lignée, le Ministre de Louis XVIII, Pierre-Barthélémy Portal. Le Baron Louis de Portal est propriétaire du domaine de la Fumade, situé à Saint-Nauphary, à 10 kms de Montauban, berceau de sa famille. C'est un manoir, appelé par les gens du coin "le château", entouré de 157 hectares de terres agricoles. Sans héritier, le Baron a légué son domaine par testament, rédigé en 1892, à 2 neveux, François et Léonce Portal. François étant mort pendant la Grande Guerre, Louis de Portal revend son domaine, en viager, à Léonce afin de lui éviter les droits et frais de succession. En 1931, Louis de Portal meurt et le nouveau Baron Léonce de Portal s'installe à La Fumade avec sa femme Élisa Gauthier, épousée en 1911, sous le régime de la communauté réduite aux acquêts. Le Domaine, exploité par quatre familles de métayers, est prospère grâce à l'énergique Élisa mais cette dernière meurt en 1948. Marie Gauthier, sa sœur, réclame alors sa part d'héritage. Les premières difficultés apparaissent : Léonce ne retrouve ni le testament de Louis de Portal, ni celui de sa femme et, pour compliquer les choses, Marie Gauthier cède à un certain Escarmant, un agent immobilier de Gironde, ses droits successifs, un marché conclu contre un capital et la promesse d'une rente. En 1950, à 66 ans, veuf et sans héritier, Léonce se remarie avec Anna Niepokulwiska, une jeune infirmière polonaise de 40 ans sa cadette. Ils auront 2 enfants : Marie-Agnès, née en 1951 et Jean-Louis, né en 1952. Anna-Maria Portal est entourée de ses 2 enfants, Marie-Agnès et Jean-Louis, en 1973. La Famille Portal s’épuise, durant des années,dans de nombreuses procédures de justice liées, à cette contestation de l’héritage de Léonce sur La Fumade et à une escroquerie de son notaire, maître Valette, qui a fabriqué une bonne partie des 31 titres de créances hypothécaires pesant sur le domaine. De 1950 à 1960, la Famille s’appauvrit et s’endette pour faire valoir ses droits, impliquée dans un indémêlable imbroglio judiciaire. Léonce n'est ni un homme d'affaires avisé ni un exploitant agricole capable de faire fructifier ses terres, si bien que les métayers abandonnent le domaine, les uns après les autres. N'ayant plus confiance, dans les hommes de loi, les Portal leur ferment leur porte, dont aux huissiers qui transmettent la requête de leur principal créancier Lamolinairie, entrepreneur de travaux agricoles. Ils sont donc condamnés par défaut le 19/05/1971. Décès de Léonce de Portal le 31/03/1973. Le 8/06/1972, l'adjudication du domaine a lieu aux enchères. Il est acquis par un agriculteur, Louis Rivière, pour un prix évalué à 20 % de sa valeur. Rivière envoie des ouvriers agricoles pour remettre le Domaine en état mais les Portal les menacent de leurs fusils. Louis Rivière portant l'affaire devant la Justice, les Portal sont frappés d’expulsion. Le 22/02/1973, refusent de quitter les lieux, ils se retranchent dans leur maison, armés, et défient la Police. Le père, Léonce, décède dans son lit à 89 ans le 27/03/1973. Sa femme et ses deux enfants de 21 et 22 ans décident de refuser de l’inhumer tant que, selon eux, justice ne leur sera pas rendue. Durant 2 ans, Anna Portal et ses 2 enfants,retranchés dans leur manoir, autour du cercueil de Léonce, alimentent les médias, matière à un feuilleton tragi-comique. Il faut dire que La Fumade, durant ces 2 années, est plus animée qu’elle ne l’a jamais été. Si le manoir est en ruine et les terres en friche, l’animation y est grande : à l’intérieur du cordon plus ou moins permanent de gendarmes qui ceinturent la maison, voisins, curieux, visiteurs venus de partout en France s’attablent fréquemment en compagnie des journalistes autour des Portal toujours prompts à raconter leur étrange histoire. Le 10/01/1975, Jean-Louis, irrité par la présence d'ouvriers agricoles qui travaillent près de la maison pour le compte de monsieur Rivière, tire dans leur direction six coups de fusils. Les autorités, avec l’accord du ministre de l’Intérieur, Michel Poniatowski, décident que l’affaire, qui mobilise médias et forces de l’ordre depuis deux ans, doit cesser. Dans la nuit du 10 janvier, le Manoir est pris d’assaut par 70 gendarmes d’élite. Jean-Louis est mortellement blessé. Anna et sa fille Marie-Agnès sont internées dans des cellules carcérales de l’hôpital psychiatrique de la Grave à Toulouse et sont déclarées « démentes et dangereuses ». Les forces de l’ordre sortent du manoir, le cercueil de Léonce, décédé deux ans plus tôt. Jean-Louis et Léonce sont enterrés de nuit et sans témoins, dans le cimetière de Saint-Nauphary, le 14/01/1975, sans qu’Anna et Marie-Agnès ne soient autorisées à se rendre aux obsèques. Le 13/02/1975, à travers la fenêtre de sa cellule et en cachette de ses surveillants, Marie-Agnès répond aux journalistes de FR3 venue l’interviewer, expliquant les conditions inhumaines dans lesquelles elle et sa mère sont incarcérées depuis un mois. Le reportage, diffusé sur Antenne 2, scandalise l’opinion publique et contraint le Garde des Sceaux à faire libérer les 2 femmes, le 22/02/1975. A l’issue de leur libération, Anna et Marie-Agnès Portal, qui vivent désormais dans une maison de Montauban dont Léonce Portal était propriétaire. En septembre 1975, la Commission Parlementaire chargée d’éclaircir l’affaire, révèlera les dysfonctionnements de la Justice Française, et précise qu’elle est constituée de 71 procédures différentes, de conclusions divergentes, qui n’ont finalement pas permis de dire le droit. Victimes de ces dysfonctionnements, les Portal n’obtiendront juridiquement aucune réparation, ni pour la perte de leur domaine ni pour la mort de Jean-Louis Portal. Lors de la séance du Sénat du 2/10/1975, le Sénateur Jacques Eberhard interpelle le Président Alain Poher et ses collègues au sujet de l’affaire Portal. Anna Portal meurt le 7 novembre 1991. Le château de La Fumade va rester pendant 30 ans, abandonné. Il est racheté en 2006, par un avocat montalbanais, qui l'a fait restaurer.
Coordonnées par GPS : 43° 57' 56" Nord, 1° 25' 45" Est


* LE MANOIR DE GAULEJAC A CAYLYS - 82160 :


Le Manoir de Gauléjac est un manoir bâti à Caylus, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. La construction du Manoir de Gauléjac date du XVe siècle. Un castrum existait déjà avant 1176 et appartenait à Armand et Bertrand de Montpesat. Il fut échangé, cette année-là, contre les Seigneuries et le Châteaux de Montpezat-de-Quercy et de Monclar-de-Quercy. Il devint la possession du Comte Raymond V de Toulouse. Il existe à découvrir : Le Château et Garenne de Mondésir et le Manoir de Gauléjac .
Coordonnées par GPS : 44° 14' 12" Nord, 1° 46' 18" Est


- LE CHATEAU DE GLATENS A GLATENS - 82500 (Ruines) :
à chercher

Le Château de Glatens est un ancien château bâti à Glatens, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château de Glatens est en ruine, depuis.
Coordonnées par GPS : 43° 53' 40" Nord, 0° 55' 05" Est


- LE CHATEAU DE GOUDOURVILLE A GOUDOURVILLE - 82400 (Privé) :

CC BY-SA 3.0 - Photo de Mossot

Le Château de Goudourville est un château fort bâti à Goudourville, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château de Goudourville fut édifié pour Hugues de Gasques, sur des terres acquises en 1081. La construction du château date du XIIe au XIIIe siècle. Le Château de Goudourville a été construit, sur un ancien monastère, dépendant de l'Abbaye de Bonneval, pour Hugues de Gasques. C'est un château fort du Moyen Age, remanié au cours surtout au XVIIe siècle. Le Château de Goudourville a été construit sur un éperon rocheux, fort remanié au XVIIe siècle. En 1211, Simon de Montfort assiègea, en vain, le château. Il fut, plusieurs fois, assailli et tomba lors de la Fronde, contre Louis XIV, ou il fut saccagé. Le Château de Goudourville est inscrit aux M.H. depuis le 7/08/1974. Reconstruit, le Château de Gourdouville restauré, est, depuis, privé, fermé au Public.
Adresse : Château de Goudourville - 761 chemin du chateau à Goudourville 82400 - Tel : 05 63 29 09 06
Coordonnées par GPS : 44° 06' 52" Nord, 0° 55' 31" Est


- LE CHATEAU DE GRAMONT A GRAMONT - 82120 (Se Visite):

CC BY-SA 3.0 -

Le Château de Gramont est un château bâti à Gramont, dans le département du Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. C'est une forteresse du Moyen Age. La construction du Château de Gramont date du XIIIe au XVIe siècle. Il se situe à la limite du Tarn-et-Garonne et du Gers, où il domine un paysage vallonné. Il subsiste du Château de Gramont du XIIIe siècle, son imposante tour Simon de Monfort à laquelle fut rajouté au XIVe siècle, un vaste logis. A fin du XVe siècle, la Fabille Voisin fut rajouter une aile, dans le goût de la Renaissance. Véritable invitation à la douceur de vivre, le Château de Gramont vous ouvre ses salles richement meublées et vous entraîne dans ses jardins à la Française, pour une agréable détente. De style médiéval, le Château de Gamont est agrandi à la Renaissance et exprime toute la personnalité et le caractère d'une belle demeure du Sud-Ouest. Son jardin à la Française, ses salles meublées, ses points de vue qu'il offre sur les paysages environnants, ses salles meublées et son architecture font du Château de Gramont l'une des étapes incontournables à découvrir dans le Tarn-et-Garonne. Le Château de Gramont sera racheté en 1961, par Marcelle et Roger DICHAMP, qui lui rendront sa beauté et son lustre, grace à une décoration des années 1970 puis ils feront don du Château de Gramont au Centre des Monuments Nationaux. Il est inscrit aux M.H; depuis 1947 et class aux M.H. depuis 1973. Le Château de Gramont est ouvert au Public et se visite. La visite du Château de Gramont est gratuite pour les jeunes agés de - de 26ans.
Tarif/Adulte : 5 Euros la visite.
Adresse : Château de Gramont Nr/D 940 - Tel : 05.63.94.05.26
Site web : Château Gramont
Coordonnées par GPS : 43° 56' 13,92" Nord, 0° 45' 57,96" Est


* LE MUSEE INGRES A MONTAUBAN - 82000 (Musée):

CC BY SA 4.0 - Photo de Didier Descouens

Le Musée Ingres est l'ancien Palais épiscopal de Mautauban bâti à Montauban, dans le département du Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. La construction de l'ancien palais épiscopal de Montauban date de 1664. Il est devenu par la suite l'Hôtel de Ville, avant de devenir un Musée. Alors que Montauban est aux mains des Anglais pendant la guerre de Cent Ans, le prince de Galles, Édouard Plantagenêt, décide la construction d'un château. Surnommé le Prince noir, il laissera son nom à la partie basse du musée qu'il a fait construire : la salle du Prince noir. Cité forte protestante pendant les guerres de religion, les huguenots renforcent les fortifications de la ville. Mais après la reprise de la ville par Richelieu, les fortifications sont abattues et le château détruit. Le site devient un terrain vague. Peu de temps après, l’évêque Pierre de Bertier décide la construction d'un palais épiscopal de style classique sur les ruines de l'ancien château du Prince noir. L'édifice acquiert sa forme définitive, avec en partie basse, la salle médiévale du Prince Noir et en partie haute, l'hôtel de style classique, le tout en brique, seul matériau disponible en abondance dans la cité montalbanaise. La construction du palais épiscopal va de pair avec la construction de la nouvelle Cathédrale et vise à ré-instaurer durablement le catholicisme sur cette ancienne cité protestante. Après la Révolution et la confiscation de l'hôtel épiscopal par les révolutionnaires, celui-ci sert d'hôtel de ville, puis est affecté à la fin du XIXe siècle à un musée. En effet en 1851, Ingres, âgé de soixante-et-onze ans, donna à la ville une partie de ses collections, copies, travaux d'élèves, vases grecs. La salle Ingres fut inaugurée en 1854. La mort d'Ingres en janvier 1867 conduisit à l'enrichissement exceptionnel constitué par le fonds d'atelier du Maître, dont plusieurs milliers de dessins. Alors que la Seconde Guerre mondiale se prépare, un grand nombre d’œuvres quittent le Musée du Louvre, pour être cachées. C'est ainsi que le Musée Ingres servit de cachette pour la Joconde et un grand nombre d'œuvres du Louvre, entre 1939 et 1945. Un remaniement radical, conduit de 1951 à 1958, fit du Musée Ingres, un établissement moderne, selon les conceptions de l'époque, et pourvu d'inventaires jusqu'alors inexistants. Le Musée Ingres est classé aux M.H. depuis le 19/03/1910.
Adresse : Musée Ingres 19, rue de l'Hôtel-de-Ville - 82000 Montauban
Coordonnées par GPS : 44° 01' 0,75" Nord, 1° 21' 05,58" Est


- LE CHATEAU JOHAN DE CARDAILHAC OU CHATEAU DE LARRAZET A LARRAZET - 82500


Le Château de Johan de Cardailhac appelé aussi Château de Lazarret à Larrazet, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. C'est un remarquable château, avec une superbe façade de style gothique flamboyante et un intérieur, orné de belles sculptures, organisé autour d'un escalier original. Les salles et cheminées ont de style Renaissance. Le Château abbatial Johan de Cardailhac, oeuvre de Guillaume Jauffre en 1265, reprise le 20 mai 1500 par Jean III de Cardaillac, domine la vallée de la Gimone. Il fut pillé et partiellement détruit pendant la Révolution, devenu un bien national, il fut acheté, en 1791, par Groc, qui le préserva en le recouvrant.
Ouverture au Public : Juillet et Août les vendredi, samedi, dimanche et lundi - En Septembre les samedi et dimanche
Horaires - Visite guidée à 13 h - 14 h - 15 h - 16 h -17 h - 18 h
Tarifs : adulte 5 euros - Groupe de 8 personnes minimum 3,50 euros par personne - enfant jusqu'à 8 ans gratuit.
Le Château Johan de Cardailhac est ouvert au Public les 2 journées du Patrimoine, le 3ème W.E. de Septembre. Horaires de 09h:00 à 12h:30
Adresse : Château Johan de Cardailhac - 6 Rue Cacel, 82500 Larrazet - Téléphone : 05 63 20 76 50
Coordonnées approximatives par GPS : 43° 55' 55" Nord, 1° 05' 00" Est


- LE CHATEAU DE LABARTHE A LABARTHE - 82220 (Privé):


Le Château de Labarthe est un château fort bâti à Labarthe, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. La construction du Château de Labarthe date du XVIe au XVIIIe siècle. Le Château de Bleys est un château fort, attesté en XVe siècle et qui fut remanié au XIXe siècle. Son propriétaire initial était la Famille de Rabastens. Il faisait partie intégrante des fortifications de la commune de Labarthe. Dès 1430, Jean de Rabastens se signale comme seigneur de Bleys, affirmation qu'il reprend en 1445. Cette même année, le bail à cens de la seigneurie signale la présence d'une habitation bâtie dans le fort2. En 1485, Hugues de Rabastens, fils de Jean, se déclare seigneur de Bleys, à sa suite. Plus d'un siècle après, en 1598, Nicolas de Rabastens fait de même. En 1616, sur le compoix, on apprend que le château s'articule alors autour d'une cour centrale appelé le patus, possède plusieurs tours, des remparts et un fossé. Il semble aussi que de nombreuses habitations temporaires et destinées à loger les réfugiés en cas d'attaque, ont été élevées sur le site. Le seigneur des lieux aurait été alloué une partie de sa place-forte au logement de ses villageois. Pour s'imaginer l'organisation de la bâtisse à cette époque, il faut peut-être se baser sur celle du château de Labarthe, qui a conservé jusqu'à nos jours une forme plus défensive et fidèle à sa fonction première. Le Château de Bleys est construit au Sud, juste à côté du Cérou, en face de l'église Saint-Hilaire. Sa forme actuelle est héritée du XIXe siècle et n'a pas été modifiée, comme en témoigne le plan cadastral de cette période. Il s'établit sur un plan de carré irrégulier, formant une large cour centrale intérieure non pavée, et donc entourée par quatre corps de logis. L'angle Nord de l'édifice est flanqué d'une tour carrée. Le Château de Labarthe appartient à Florence Pacaud. C'est un château privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 12' 33" Nord, 1° 19' 06" Est


* LE CHATEAU DE LAGUEPIE A LAGUEPIE - 82250 :

CC BY-SA 4.0 - Photo de Jcb-caz-11

Le Château de Laguépie est un ancien chateau bâti à Laguépie, dans le Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Celui-ci surplombe la rivière la Viaur. Il ne reste depuis que des vestiges de l'ancien Château de Laguepie.
Coordonnées par GPS : 44° 08' 43" Nord, 1° 58' 14" Est


- LE CHATEAU ABBATIAL DE LARRAZET A LARRAZET - 82500 :

CC BY-SA 4.0 - Photo de Remi Mathis

Le Château abbatial de Larrazet est bâti à Larrazet, dans le Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le château abbatial de Larrazet domine la Vallée de la Gimone. Il fut construit, en partie, sur les substructions d’un ancien château, qui daterait de 1187 et fut détruit pendant la Guerre de Cent Ans. Le 20/05/1500, Jean de Cardailhac fit batir une tour de 3 étages, à l’emplacement actuel. En 1572, lors du saccage de l’Abbaye de Belleperche par les Huguenots, les moines échappés du massacre se réfugièrent au Château de Larrazet. Ce château fut en grande partie pillé et détruit durant la Révolution et, devenu un bien national, le château fut acheté en 1791, par Groc, qui sauva le château, en le recouvrant. L’intérêt architectural du Château de Larrazet réside dans sa façade, de style Gothique flamboyant et ses cheminées, ainsi que dans la décoration sculpturale intérieure et dans ce magnifique escalier voûté d’ogives qui tourne autour d’un noyau central, selon un procédé nouveau importé d’Italie.
Coordonnées par GPS : 43° 48,71' 55" nord, 1° 04' 56,95" est


- LE CHATEAU DE LESPARRE A MONTFERMIER - 82270 (Motte féodale) :

Arcisse de Caumont (1801-1873)

Le Château de Lesparre est un château bâti à Montfermier, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. Le Château de Lesparre est, depuis, en ruine. Il ne reste qu'une motte féodale appelée aussi le Tumulus, au lieu-dit Lesparre.
Coordonnées par GPS : 44° 13' 12" Nord, 1° 24' 38" Est


* LE CHATEAU DE LONGUES-AYGUES A NEGREPELISSE - 82800 :


Le Château de Longues-Aygues est un château bâti à Nègrepelisse, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château de Longues-Aygues a été inscrit aux M.H. en 2019.
Coordonnées par GPS : 44° 04' 34" Nord, 1° 31' 21" Est


- LE CHATEAU DE LOUBEJAC A L'HONOR-DE-COS - 82130 :(Se Visite)


Le Château de Loubejac est un château bâti à L'Honor de Cos, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. Tel. 06.71.02.63.68. Le Château de Loubejac a été construit au XVeme siècle. Il fut détruit lors de la Révolution Française, mais sera reconstruit vers le XIX Siècle. Le Château de Loubejac se trouve au coeur d'un magnifique domaine, avec sa salle de réception, préau, piscine, tennis et son parc de 9 hectares vous partagerez de merveilleux instants, en famille, entre amis, où pour vos activités d'entreprise. Valérie et Philippe Gesbert seront heureux de vous accueillir.
Adresse : Château de Loubejac , 14 chemin Jambou Loubejac à L'Honor de Cos 82130 - Tel. 06.71.02.63.68.
Coordonnées par GPS :....................


* LA MAISON DES LOUPS A CAYLUS - 82160 :


La Maison des Loups est une maison bâtie à Caylus, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. La construction de la Maison des Loups date du XIIIe siècle.
Coordonnées par GPS :....................


* LE CHATEAU DE MANSONVILLE A MANSONVILLE - 82120 (Privé):


Le Château de Mansonville est bâti à Mansonville, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France.
Coordonnées par GPS : 44° 01' 03" Nord, 0° 50' 30" Est


- LE CHATEAU DES MARQUIS DE POMPIGNAN A POMPIGNAN - 82170 :

CC BY-SA 4.0 - Photo de Didier Descouens

Le Château des Marquis de Pompignan est un château bâti à Pompignan, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le château des Marquis de Pompignan a été construit, au XVIIIe siècle, pour le Poète Jean-Jacques Lefranc de Pompignan qui en était propriétaire. Cest un château de brique rose de Toulouse, entouré d'un parc à l'Anglaise. Le parc de Pompignan comptait une dizaine de fabriquesDans le parc, à l'arrière du château, se trouvait un parc à fabriques dont il reste quelques vestiges d'éléments d'architecture (tombe gauloise, tombeau égyptien, tombeau antique, colonne). Le Château des Marquis de Pompignan a été inscrit partiellement aux M.H. le 16/02/1951 pour les façades du château, les toitures, le pavillon d'entrée, la grille d'entrée, le mur d'enceinte et la terrasse.
Coordonnées par GPS : 43° 49' 01,98" Nord, 1° 18' 47,68" Est


- LE CHATEAU DE MARSAC A MARSAC - 82120 (Privé):

CC BY-SA 3.0 - Photo de Mossot

Le Château de Marsac est un château bâti à Marsac, dans le département du Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. La construction du Château de Marsac date du XIIe au XVIe siècle. Il est de type Forteresse. Le Château de Marsac était à l'origine le siège d’une seigneurie appartenant à Sans Garcié de Manas, le seigneur de Preissac et les Montesquiou, Barons anglais, en 1277. Cette forteresse est de styles Moyen Age et Renaissance. En 1563, des écuries et des communs sont construits afin de clôturer une cour. Ils furent, par la suite, démolis au début du XIXe siècle, offrant ainsi une vue dégagée sur l'ensemble du village. En 1641, Jean de Montesquiou devient le seul seigneur du lieu, qui revint, en 1677, à Jean-Paul de Rochechouart, Marquis de Faudoas. En 1741, Melchior François de Reversat de Céles, Conseiller au Parlement de Toulouse, devint Seigneur de Marsac, ayant hérité de la Terre de Marsac, en Guyenne, par son épouse Marie Thérèse d'Auterive, fille d'Étienne d'Auterive, Seigneur Comte de Marsac, Conseiller au Parlement de Toulouse, et de Catherine de Lafont. Sa tour carrée, la plus ancienne du Tarn-et-Garonne xiie et xiiie siècles et sa façade Renaissance en font un objet architectural unique. Au rez-de-chaussée de la tour, une salle voûtée en berceau communique avec l'étage supérieur par une trappe ménagée dans la voûte. Ces constructions datent du XIIIe ou XIVe siècle. A la Renaissance, le Château de Marsac a été profondément remanié et agrandi. C'est une propriété privée, fermée au Public. Le Château de Marsac est Inscrit aux M.H depuis 1990 et Classé aux M.H. en 1995.
Coordonnées par GPS : 43° 56' 36,8" Nord, 0° 49' 21,3" Est


- LE CHATEAU DE MANSONVILLE A MANSONVILLE - 82120 :


Le Château de Mansonville est un château bâti à Mansonville, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le château, dont on aperçoit les vestiges, au-dessus du village, fut racheté, en 1274, par Édouard Ier, roi d’Angleterre. Son fils donna la seigneurie, en 1313, à Bertrand de Goth, ainsi que les Vicomtés de Lomagne et d'Auvillar.
Coordonnées par GPS : 44° 01' 03" nord, 0° 50' 30" est


* LE CHATEAU DE MARSAC A MARSAC - 82120 (Privé):

CC BY-SA 3.0 - Photo de Mossot

Le Château de Marsac est un forteresse bâti à Marsac, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. La construction du Chateau de Marsac date du XIIe siècle au XVIe siècle. Le château de Marsac était à l'origine le siège d’une seigneurie appartenant à Sans Garcié de Manas, le Seigneur de Preissac et les Montesquiou, Barons anglais, en 1277. Le Chateau de Marsac est de style Moyen Age, Renaissance. En 1563, des écuries et des communs sont construits afin de clôturer une cour. Ils seront par la suite démolis au début du XIXe siècle, offrant ainsi une vue dégagée sur l'ensemble du village. En 1641, Jean de Montesquiou devient le seul seigneur du lieu, qui revient en 1677 à Jean-Paul de Rochechouart, « marquis » de Faudoas. En 1741, Melchior François de Reversat de Céles, conseiller au Parlement de Toulouse, devient seigneur de Marsac, ayant hérité de la Terre de Marsac, en Guyenne, par son épouse Marie Thérèse d'Auterive, fille d'Étienne d'Auterive, seigneur comte de Marsac, Conseiller au Parlement de Toulouse et de Catherine de Lafont. Le Château de Marsac se dresse sur une colline au centre du village. Sa tour carrée, la plus ancienne du Tarn-et-Garonne XIIe et XIIIe siècles. Sa façade de style Renaissance en fait un objet architectural unique. Au rez-de-chaussée de la tour, une salle voûtée en berceau communique avec l'étage supérieur par une trappe ménagée dans la voûte. Ces constructions remontent au XIIIe ou XIVe siècle. A la Renaissance, le Château de Marsac fut profondément remanié et agrandi. L'escalier et les fenêtres datent de 1557, par comparaison aux châteaux voisins, comme le Chateau de Gramont. Le mur de la galerie, construit sur celui de la courtine percée de meurtrières, fut remonté un peu plus tard, sans doute entre 1558 et 1563. Le Château de Marsac se situe à la limite du dupartement du Gers. Le Château de Marsac est privé, fermé au Public. Il est inscrit aux M.H. en 1990 et classé aux M.H. en 1995.
Coordonnées par GPS : 43° 56' 36,8" Nord, 0° 49' 21,3" Est


- LE CHATEAU DES ABBES DE MOISSAC A SAINT-NICOLAS-DE-LA-GRAVE - 82210 (Mairie) :


Le Château des Abbès de Moissac est un château bâti à Saint-Nicolas-de-la-Grave, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. C'est devenu la Mairie de Saint-Nicolas-de-la-Grave.
Coordonnées par GPS : .................


- LE CHATEAU DE MONDESIR A CAYLUS - 82160 (Ruines):

CC BY-SA 4.0 - Photo de Krzysztof Golik

Le Château de Mondésir appelé aussi le Château de Caylus est bâti à Caylus, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château et la garenne de Mondésir sont en ruines. Il existe aussi le Manoir de Gauléjac qui date du XVe siècle à découvrir sur la commune de Caylus.
Coordonnées approximatives par GPS : 44° 14' 12" Nord, 1° 46' 18" Est


* LE PALAIS DE MONTAUBAN A MONTAUBAN 82000 (Musée Ingres):
de Didier Descouens
CC BY-SA 4.0

Le Palais Episcopal de Montauban appelé aussi le Château de l'Evêché est un palais bâti à Montauban, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Cet ancien palais épiscopal, devint lancien Hôtel de Ville de Montauban avant de devenir depuis l'actuel Musée Ingres. La construction du Palais Episcopal de Montauan date du Moyen Age, et de la 2e moitié du XVIIe siècle. Il fut construit sur des restes de constructions romaines et médiévales (XIIe-XIIIe siècle pour les Comtes de Toulouse, au XIVe siècle siècle par les Anglais. L'Evêque de Montauban fit ériger son hôtel dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Après la Révolution, la Commune de Montauban acquie l'Hôtel et y installa différents services (sous-Préfecture, Tribunal). Des travaux de restauration furent exécutés à la fin du Second Empire. Le plan général dévoile la forme d'un quadrilatère, ayant aux angles 4 pavillons, avec une cour centrale. Le corps de logis de droite renferme le grand escalier de pierre, qui dessert les étages et dont la partie inférieure conduit à plusieurs salles basses voûtées. Les salles sont couvertes de plafonds hauts, à solives apparentes et décorées. Les objets des mobiliers sont protégés OMH. L'ancien Hôtel de Ville a été classé aux M.H. depuis le 11/03/1910. Le Palais Episcopal de Montauban est devenu depuis le Musée Ingres, ouvert au Public.
Adresse : Palais Episcopal de Montauban - Musée Ingres 19, rue de l'Hôtel-de-Ville à Montauban 82000
Coordonnées par GPS : 44° 01' 0,75" Nord, 1° 21' 05,58" Est


- LE CHATEAU DE MONTAURIOL A MONTAUBAN - 82000 (Hôtel du Département):

CC BY-SA 4.0 - Photo de Didier Descouens

Le Château de Montauriol est un château bâti à Montauban, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château de Montauriol a été construit, en 1865, par l'architecte toulousain Henri Bach (1815-1899) dans un style néo-Renaissance, pour Mr Fabre de Cahuzac, dans ce qui fut le "Jardin de l'Évêque", promenade publique dessinée en 1658 pour Pierre de Bertier (1606-1674), Evêque de Montauban. Quand les Evêques quittèrent l'Hôtel de ville actuel, en 1909, à la suite de la loi de 1905, ils rachètèrent ce château et y résidèrent jusqu'en 1969. Le Château de Montauriol a été acquis, en 1974, par le Département qui fit construire, à ses côtés, la nouvelle Préfecture de Tarn-et-Garonne, devenue l'Hôtel du Département, en 1983. Le Propriétaire actuel Château de Montauriol du Conseil Départemental de Tarn-et-Garonne. Le Château de Montauriel se situe au 100 Bd Hubert-Gouze, au Sud du Centre-Ville de Montauban.
Coordonnées par GPS : 44° 00' 31,04" Nord, 1° 21' 32,22" Est

*****************

- LE CHATEAU DE MONTEILS A MONTEILS - 82300 :


Le Château de Monteils est un château bâti à Monteils, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. Le territoire compris dans la commune de Monteils fut l’apanage de plusieurs seigneurs (les Milhac, les Peyrelade, les Bazagues, les Jagot). Il y eut même une Famille de Monteils aux environs de 1300. Le Château de Monteils est cité initialement, dans un titre de l’an 1239 (d’après L. Boscus).
Coordonnées par GPS : 44° 00' 31" Nord, 1° 21' 32" Est


- LE CHATEAU DE MONTGAILLARD A MONTGAILLARD-EN-ALBRET - 82000 (Vestiges):
de Mossot
CC BY-SA 4.0

Le Château de Montgaillard est un château fort bâti à Montgaillard-en-Albret, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. La construction du Château de Montgaillard date du XIIIe siècle. A la fin du XIIIe siècle, le seigneur rendait hommage au roi d'Angleterre. La forteresse comprenait un mur d'enceinte polygonal enserrant le village, dont les murailles avaient une épaisseur de 1, 50m et une hauteur de 8 à 10 mètres. L'ensemble des vestiges subsistants remonte vraisemblablement à la fin du 12e ou au début du 13e siècle. Ils comrpennent un fragment important du donjon, avec l'arrachement de son escalier à vis, ainsi que 2 salles voûtées superposées, et un pan de mur de l'ancien corps de logis comportant les traces de 2 étages, avec leurs fenêtres autrefois géminées. Il ne reste que des vestiges, depuis. Les vestiges du Château de Montgaillard sont inscrits aux M.H. le 7.01.1026.
L’église Saint-Jean-Baptiste de Monteils du XIIe siècle, à architecture romane (style rare dans la région) est nichée dans les frondaisons du parc du Château de Montgaillard.
Coordonnées par GPS : 44° 12' 28" Nord, 0° 17' 37" Est


- LE CHATEAU DE MONTRICOUX A BRUNIQUEL - 82800 - (Musée Marcel Lenoir):

CC SA 1.0

Le Château de Montricoux est un château bâti à Bruniquel, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. Le Château de Montricoux est une ancienne Commanderie des Templiers, située Promenade du Ravelinà Bruniquel, qui fut fondée au XIIè siècle. Le Château de Montricoux a conservé un donjon imposant, une belle salle des gardes et une salle voûtée remarquable. Le Château de Montricoux abrite, dans ses murs, depuis, le Musée Marcel Lenoir, son feu propriétaire qui était peintre.
Coordonnées par GPS : 44° 04' 36,12" Nord et 1° 37' 13,08" Est


* LE CHATEAU DE LA MOTTE A BARDIQUES 82340 (Privé/Journées du Patrimoine):
de WCOMFR
CC BY-SA 4.0.

Le Château de La Motte appelé aussi le Château de Lamotte est un château bâti à Bardigues, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. Sa construction date du XVIIIe siècle. Le propriétaire initial du Château de Lamotte-Bardigues fut la Famille d'Esparbès de Lussan qui en fit un château de plaisance. Le fief de Bardigues fut acquis, en 1315, par Raymond-Arnaud de Goth, neveu de Clément V, 1er Pape en Avignon. C'est cette famille qui fit construire un premier château, au XIVe siècle puis il fut remanié au XVIe siècle. Le 26/06/1589, Béraud de Goth rejoint les armées du roi. Avant son départ il rédigea un testament au profit de sa femme et d'un potentiel enfant à naitre. Après plusieurs retours au château de Lamotte-Bardigues, dus aux nombreuses guerres, Béraud de Goth, très affaibli, s'éteignit, sans enfant, et lègua en dernières volontés, ses possessions à Pierre de Goth de Cruzy-Marcillac, en date du 12/01/1633, l'obligeant à adjoindre le nom des Goth à son patronyme. Pierre de Goth de Cruzy-Marcillac marié à Madeleine de Voisins-Montaut, n'eut pour héritière, qu'une seule fille, Charlotte, qu'il maria à Jean-François d'Esparbès de Lussan le 2/01/1625. Par ce mariage, il lègua l'ensemble de ses possessions à son gendre, lui assignant à son tour l'ordre d'adjoindre à son patronyme le nom de l'illustre lignée des Goth. Ce qui fut fait à la naissance de son unique petit-fils, Sylvestre d'Esparbès de Lussan de Goth. Le Château de Lamotte-Bardigues actuel fut bâti durant le XVIIIe siècle par la descendance de ce dernier, sur les fondations de l'ancien logis. Le domaine resta la propriété de la Famille d'Esparbès de Lussan jusqu'à son extinction, en la personne d'Emmanuel d'Esparbès de Lussan qui décèda, tragiquement, à la Bataille de Saint-Privat à Gravelotte en août 1870. Dès lors, ses possessions furent transmises à sa sœur, Berthe de Saint-Exupéry qui les lègua, à son tour, à sa fille, Jacqueline de Greling. Depuis 1922, ce château appartient à la Famille Barbara de Labelotterie de Boisséson Paul-Alexandre et Caroline Barbara de Labelotterie de Boisséson en sont devenus les propriétaires actuels. Les intérieurs du château offrent également un décor très raffiné, composé de lambris et gypseries du XVIIIe et du XIXe siècle, ainsi que de belles cheminées de marbre, ses papiers peints, ses carrelages en tomettes et le dessus de porte peints. Avec son château et ses dépendances, le Domaine possède ausi un vaste parc, des terres agricoles de 130 ha, 75 ha de bois, 4 fermes, un moulin, un four à pain et une ancienne tour de télégraphe. Le Château de La Motte est un château privé, fermé au Public qui ouvre ses porte exceptionnelement au Public aux 2 Journées du Patrimoine (3ème W.E. de Septembre).
Les visites guidées débutent à partir du 19 Mai,sur RV. Les visites ont lieu chaque Mardi et Jeudi à 11H. (Durée 1H 30).
Informations : Tel 33 (0)5 63 29 03 57
Site : Château de la Motte-Bardigues
Coordonnées par GPS : 44° 02' 25,44" Nord, 0° 53' 2,62" Est


- LE CHATEAU DE NEGREPELISSE A NEGREPELISSE - 82800 :

CC BY-SA 3.0 - Photo de Yohann31

Le Château de Nègrepelisse est un château bâti à Négrepelisse, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. Le château de Nègrepelisse est un château fort détruit, puis partiellement, reconstruit de 2012 à 2014, sur la commune de Nègrepelisse, dans le département de Tarn-et-Garonne, en France.Le Château de Nègrepelisse fut bâti vers 1074, ou une ancienne fortification fut remplacée par le château, édifice plus important assurant une plus grande protection pour les habitants. Le chanoine Pottier la situe en 1268. Mr. Miquel, expert en châteaux, le date en 1285. Les documents archivés concernant le château et les seigneurs, entreposés dans l’édifice ou chez un notaire, furent incinérés par les Révolutionnaires. Le gros-œuvre date du XIe siècle et des améliorations successives furent ajoutées, suivant les possibilités financières et les besoins des constructeurs. Le Château de Nègrepelisse et ses possessions furent édifiés sous l’égide des Vicomtes de Bruniquel, Seigneurs du Tulmonenc voulant faire peser leur autorité, sur leurs sujets. Différents grands seigneurs succédèrent aux vicomtes de Bruniquel comme le roi Philippe III en 1285 (après unevente pour 400 livres tournois), le Comte d’Évreux, en 1319, le Comte de Caraman, Seigneur de Montbrun Pierre Duèze, Turenne. C'est la propriété de Pierre Jacques Onésyme Bergeret de Grancourt, comte de Nègrepelisse, qui y reçu le Peintre Jean-Honoré Fragonard, en 1773. Laissé à l'abandon après 1846, la commune a racheté les ruines en 1850 et a transformé le site en une esplanade. Des travaux de conservation du site ont été faits entre 1997 et 2001. Au Nord se trouve un mur de soutènement dont la base a été réalisée au xviie siècle et qui a été représenté sur un dessin du château de Fragonard en 1773. Des fouilles ont été effectuées par l'Institut national de recherches archéologiques préventives avant le début des travaux de réhabilitation qui ont duré de septembre 2012 à janvier 2014. Le Château de Négepelisse revisité par le cabinet d'architecture RCR accueille désormais "La Cuisine", Centre d'Art et de Design, où se déroule, chaque été, depuis 2014, début juillet, le Festival « Les Voix au château ». Il se trouve au Nord-Est du bourg, bastide royale fondée en 1273, à 91 m d'altitude dominant un coude de l'Aveyron.Le Château de Nègrepelisse a été inscrit à l'Inventaire supplémentaire des M.H. le 26/06/1989.
Coordonnées par GPS : 44° 04' 37" N, 1° 31' 25" Est


* LE PORTAIL OBSCUR A CAYLUS 82160 (Porte de Ville):

CC BY-SA 4.0 - Photo de Krzysztof Golik

Le Portail Obscur est une Porte de Ville bâtie à Caylus, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. La construction du Portail Obscur date du XIIIe et XIVe siècle. La Porte de ville est inscrite aux M.H. du 10.08.1927.
Adresse : Portail Obscur - 23 Rue Droite 82160 Caylus
Coordonnées par GPS : 44° 14' 9,69" Nord, 1° 46' 17,61" Est


* LE CHATEAU DE PECHRODIL A VAREN - 82330 (Privé) :

Photo de Lorifon

Le Château de Pechrodil appelé aussi le Château de Perrodil est un château fort bâti à Varen, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. Il est de style Moyen Age à Renaissance. La construction du Château de Pechrodil date du XIIIe au XVIIe siècle. Son propriétaire initial était Pierre Gros, Seigneur de Pechrodil, qui en avait fait un château fort. En 1809, le jeune héritier, célibataire, Guy Clément Gros, membre de la Garde de l'Empereur, vélite de l'artillerie à cheval, meurt le 15 janvier à Madrid, victime de la guerre d'Espagne. Héritier du château, son frère Martial Henry mourra, également, en 1825. Le troisième, Alphonse de Gros de Perrodil, l'aîné, héritier lui aussi ainsi que sa mère, s'installe avec toute sa famille, définitivement, au Château voisin de Mouzieys, propriété de la Famille de sa mère et épouse. Débute ainsi et se poursuit par des ventes successives, étalées sur plusieurs décennies, l'inexorable désagrégation de l'ancienne seigneurie dePech-Rodil. Échangé, en 1818, contre une habitation à Saint-Antonin-Noble-Val, vendu et revendu, divisé par la suite en 3 propriétés distinctes, le Château de Pechrodil subit au cours du XIXe siècle un démantèlement qui s'arrête au niveau des caves, subsistantes partiellement. L'un des propriétaires conserva toutefois une partie de bâtiment aujourd’hui intégrée à une construction récente. Un autre, l'imposante muraille de plus de 15 mètres de haut, vestige important décrit à l’inventaire fondamental comme appartenant à l'une des deux tours du manoir. Cet impressionnant témoignage du passé, établi sur une cave voûtée et surplombant la vallée de l'Aveyron, fut abattu au début du XXIe siècle. Une tour servant en partie de pigeonnier, hors œuvre, subsiste intégralement. Des éléments remarquables des constructions, connus (cheminées, chapiteaux ouvragés10, portails d'entrée, heurtoir, escalier, etc.) et pour certains référencés à l'inventaire fondamental, se retrouvent dans l'environnement immédiat et plus lointain, au Château de Cornusson. Il subsiste encore le pan d'une ancienne tour. Le Château de Pechrodil est devenue, aujourd'hui, une habitation privée, fermée au Public. Il est inscrit aux M.H. depuis 1988.
Coordonnées par GPS : 44° 08' 27" Nord, 1° 54' 58" Est


- LE CHATEAU DE PIQUECOS A PIQUECOS - 82130 (Ruines):

CC BY-SA 3.0 - Photo de Mossot

Le Château de Piquecos est un ancien chateau à Piquecos, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. Sa constuiction date du XVe siècle et XVIIe siècle. Construit entre 1439 et 1510 par Hugues de Prez de Montpezat, Chambellan de Louis XI, les bâtiments actuels se trouvent sur l'emplacement d'une forteresse plus ancienne, détruite à la fin du XIVe siècle, elle-même érigée sur les substructures d'un oppidum romain. L'édifice actuel fut en grande partie reconstruit entre 1519 et 1539 par Jean IV des Près, évêque de Montauban. En 1542, François Ier séjourne au château quinze jours. Durant les guerres de Religion, le Château de Piqueros servit de refuge à l'évêché de Montauban dont plusieurs titulaires furent membres de la maison de Montpezat. En 1621-1622, Louis XIII y fit plusieurs séjours. Au XVIIe siècle, l'édifice est remanié. Le château présente deux parties. La première est une sorte de châtelet qui défendait le château et dont seules 2 tours de plan semi-circulaire subsistent, à l'Est. La partie principale du château présente 2 ailes autour d'une cour carrée cantonnée de 4 tours. Deux courtines reliaient, autrefois, la Tour Nord-Est à la Tour du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Les tours furent découronnées à la Révolution jusqu'à la base des mâchicoulis. Dans l'entrée principale, un escalier de pierre mène à l'étage qui conserve des cheminées monumentales. Les dessus de porte sont de Pietro de Cortone. La chapelle conserve des peintures murales du XVe siècle représentant les 12 Sybilles. Les souterrains du château font le tour de l'encein82_Tarn-et-Garonne_region_Occitanie_en_France.jpgte et sont bien conservés. Le Château de Piquecos est en ruines aujourd'hui. Le Château de Piquecos est inscrit partiellement aux M.H. en 1945 et Classé partiellement en totalité en 1951.
Coordonnées par GPS : 44° 06' 06" Nord, 1° 18' 57" Est


* LE CHATEAU DE POMPIGNAN OU CHATEAU DES MARQUIS DE POMPIGNAN A POMPIGNAN - 82170 (Privé):

CC BY-SA 4.0 - Photo de Didier Descouens

Le château de Pompignan appelé aussi le Château des Marquis de Pompignan est un château bâti à Pompignan, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. C'était une maison de plaisance, de type Renaissance, de style Classique. Le Château des Marquis de Pompignan a été construit au XVIIIe siècle par le poète Jean-Jacques Lefranc de Pompignan. Est un château de brique rose de Toulouse entouré d'un parc à l'anglaise. Le parc de Pompignan comptait 10 fabriques. Le Château des Marquis de Pompignan est inscrit partiellement pour les façades du château et toitures, le pavillon d'entrée, ainsi que la grille d'entrée, le mur d'enceinte et la terrasse, aux M.H. le 16/02/1951. Le château de Pompignan a appartenu au XVIIIe siècle à l'Homme de lettres Jean-Jacques Lefranc de Pompignan. Dans le parc, à l'arrière du château, se trouvait un parc à fabriques, dont il reste quelques vestiges d'éléments d'architecture (tombe gauloise, tombeau égyptien, tombeau antique, colonne). Le Château de Pompignan est privé, fermé au Public. C'est un château inscrit aux M.H. depuis 1951.
Coordonnées par GPS : 43° 49' 01,98" Nord, 1° 18' 47,68" Est


-* LE CHATEAU DE LA REINE MARGOT A VERDUN-SUR-GARONNE - 82600 (Tour) :

Photo de Thierry46

Le Château de la Reine Margot est un château bâti à Verdun-sur-Garonne, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Il porte le nom de la Reine Margot qui y vécut. Il a été construit sur un tumulus gallo-romain du XIIIeme siècle. Un château aujourd'hui privé y est présent et est surnommé « le château de la reine Margot dont la légende raconte que la reine Margot fut envoyée dans le Château de la Reine Margot, suite à une décision du roi, pour la punir. En réalité, ce château est beaucoup plus récent.
Coordonnées par GPS : 43° 51' 14" Nord et 1° 14' 11" Est


* LE CHATEAU DE REYNIES A REYNIES - 82370:

CC BY-SA 4.0 - Photo de Didier Descouens

Le Château de Reyniès est un château bâti à Reyniès, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le château initial a été construit en 1269. Le Château de Reyniès appartenait à Pierre de Latour, en 1621, un Protestant participant à la défense de Montauban, durant le siège de la Ville de Reyniès. Il fut pris par les Catholiques, en 1622 et le Duc de Vendôme le fit détruire. Il alla ensuite à Jeanne de Latour de Reyniès, dont le 2ème époux, Jean de Seguin des Bros (ou de Lasbros), fit reconstruire, sur les fondations initiales, vers 1650. En 1786, Étienne Seguin de La Tour, Marquis de Reyniès, fit augmenter le Château de Reynies, d'un étage, lui donnant son apparence actuelle. Le Château de Reyniès a été inscrit aux M.H. en 1974.
Coordonnées par GPS : 43° 54' 57,49" Nord, 1° 23' 43,27" Est


* LE CHATEAU DE RIBLAYE A MONTAUBAN - 82000 :


Le Château de Riblaye est un château bâti à Montauban, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. La construction du Chateau de Riblaye date du XVIIe et du 1er quart du XXe siècle. Le peintre est Paul Pujol. Le Château de Riblaye a été construit à la périphérie de la ville de Montauban. De cette époque, l'édifice conserve la façade Sud composée autour d'une cour avec ses douves. Derrière cet écran se déploie une grande demeure de la fin du XIXe siècle, totalement réaménagée par le comte Léopold de Gironde qui créa un nouveau décor pour présenter ses collections d'art (tentures en cuirs dorés et polychromes). Au début du XXe siècle, un décor peint fut commandé pour la chapelle, à l'artiste Paul Pujol. Le Château de Riblaye constitue un bel exemple de l'architecture de brique montalbanaise. Le Château d Riblaye est inscrit partiellement aux M.H. depuis le 19/07/2007, pour les façades et toitures du château, à l'intérieur, le grand salon orné d'une tenture de cuir doré ; la cour sud avec douves, portail et serre de jardin ; le jardin en terrasse Ouest et la chapelle en totalité.
Adresse : Château de Riblaye - 570 chemin de la Riblaye à Montauban - 82000
Coordonnées par GPS : 43° 59' 23" Nord, 1° 23' 58" Est


- LE CHATEAU DE RICHARD-COEUR-DE-LION A SAINT-NICOLAS-DE-LA-GRAVE - 82210 (Mairie) :

CC BY-SA 3.0 - Photo de Mossot

Le Château de Richard-Cœur-de-Lion est un château bâti à Saint-Nicolas-de-la-Grave, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château de Richard-Cœur-de-Lion est aussi appelé le Château des Abbés de Moissac. Sa constuction date du XIIe au XIIIe siècle. Le Château de Richard-Coeur-de-Lyon est devenu la Mairie, actuelle. Le Château de Richard-Cœur-de-Lion est inscrit aux M.H. depuis 1978.
Coordonnées par GPS : 44° 03' 52" Nord, 1° 01' 25" Est


- LE CHATEAU A LA ROQUE-DE-LOZE A LOZE - 82160 (Ruines):


Le Château à La Roque de Loze est un château bâti à Loze, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. Le Château à La Roque de Loze est, depuis, en ruines.
Coordonnées par GPS : 44° 17' 14" Nord, 1° 47' 39" Est


- LE CHATEAU DE SAINT-CLAIR A SAINT-CLAIR - 82400 (Privé):


Le Château de Saint-Clair est un château bâti à Saint-Clair dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Le Château de Saint-Clair est privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 44° 09' 50" Nord, 0° 56' 49" Est


* LE CHATEAU SAINT-LOUIS A LABASTIDE-SAINT-PIERRE - 82370 :


Le Château Saint-Louis est un château bâti à Labastide-Saint-Pierre, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France.
Coordonnées par GPS : 43° 55' 09" Nord, 1° 22' 06" Est


* LE CHATEAU DE SAINT-NICOLAS-DE-LA-GRAVE A SAINT-NICOLAS-DE-LA-GRAVE - 82210 (Mairie):

CC BY-SA 3.0 - Photo de Mossot

Le Château de Saint-Nicolas-de-la-Grave appelé aussi le Château de Richard-Coeur-de-Lion à Saint-Nicolas-de-la-Grave, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Il date du XIIe, du 2e moitié du XIIIe siècle, du XVIe siècle, du XIXe siècle. Une charte de 1135 mentionne le château. La légende veut que Richard Coeur de Lion l'ait visité ou habité lors de l'occupation de Moissac par les Anglais. Une partie de ce château serait son oeuvre. Il est appelé aussi le Château des Abbés de Moissac. Une tour carrée (donjon) existait. Elle fut démolie en 1849 pour approprier ce château à la gendarmerie qui s'y installa. Aymeric de Peyrac y écrivit sa chronique de Moissac à la fin du 14e siècle. De plan rectangulaire, l'édifice se compose d'une cour ouverte au sud, autrefois fermée, et de trois corps de bâtiments formant un corps de logis au nord et deux ailes. La grosse tour démolie se situait à l'angle Sud-Est de la cour. L'aile ouest aurait été bâtie par Bertrand de Montaigu. A chacun de ses angles extérieurs s'élève une tour. Le grand mur qui les relie a été percé à plusieurs reprises depuis le 17e siècle, dénaturant l'aspect primitif. Au sommet des tours s'ouvrent deux portes donnant accès au chemin de ronde. L'ensemble remonterait à la 2ème moitié du XIIIe siècle. L'aile Est présente un caractère défensif, en dépit des aménagements ultérieurs. Le Château de Saint-Nicolas-de-la-Grave est devenu la Mairie de Saint-Nicolas-de-la-Grave. Le Château de Saint-Nicolas-de-la-Grave est inscrit aux M.H. depuis le 23/06/1978.
Coordonnées par GPS : 44° 03' 52" Nord, 1° 01' 25" Est


* LE CHATEAU DE SAINT-PROJET OU CHATEAU DE LA REINE MARGOT A SAINT-PROJET - 82160 (Résidence Hôtelière) :

CC BY-SA 3.0 - Photo de D.Villafruela

Le Château de Saint-Projet ou Chateau de la Reine Margot est un château bâti à Saint-Projet, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France. Cette forteresse fut construite du XIIIe au XIVe siècle et fut achevée à la seconde moitié du XVIIIe siècle. Le Château de Saint-Projet fut occupé par la Reine Margot, chassée d'Agen, durant les guerres de religion. Le Château de Saint-projet comporte les vestiges d'un corps de logis et d'une tour. Il fut reconstruit, partiellement. Une tour d'escalier fut rajoutée au XVIe siècle. La pierre date de 1569 et les armoiries des de Jean qui étaient remployées dans une des tours furent déplacées. Le Château de Saint-Projet fut entièrement remanié et agrandi au cours du second semestre du XVIIIe siècle. Une poutre de la charpente porte la date de 1773. La tour Nord-Ouest, l'une des 4 tours qui cantonnaient le château, a depuis disparu. Le château se situe à l'extrémité Nord du village de Saint-Projet, sur le point le plus élevé. Le bâtiment principal est forméde plusieurs corps disposés en L et cantonnés de 3 tours. Des terrasses se développent entre les tours au Sud, à l'Ouest et au Nord. L'ancienne chapelle, située dans la tour Nord-Est du logis, est voûtée d'ogives et a conservé quelques éléments sculptés. Le Château de Saint-Projet est devenue, depuis, une Résidence Hôtelière.
Coordonnées par GPS : 44° 18' 20" Nord, 1° 47' 39" Est


* LE CHATEAU DE SAINT-ROCH A LE PIN - 82340 (Privé):

CC BY-SA 3.0 - Photo de Mossot

Le Château de Saint-Roch est un château bâti à Le Pin, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. La construction du Château Saint-Roch date du XIXe siècle. Le château Saint-Roch a été construit entre 1860 et 1870 pour le Collectionneur Georges de Monbrison. Ce château est de style néo-Renaissance et possède de magnifiques terrasses inscrites aux M.H. Le Château de Saint-Roch a été construit aux environs 1864-1869, par l'Architecte Théodore Olivier, pour George de Monbrison. Le décor intérieur a été exécuté par Edmond Lechevallier-Chevignard. Le parc fut créé par l'architecte paysagiste Edouard André. Le Château Saint-Roch a été Classé aux M.H. en 1988 et Inscrit le 30/08/1993 aux M.H.
Coordonnées par GPS : 44° 02' 15" Nord, 0° 57' 59" Est


* LE CHATEAU DE LA SALLE-DE-SAVENES OU CHATEAU DE SAVENES A SAVENES - 82600:

CC BY-SA 4.0 - Photo de Ludovic Hirlimann

Le Château de la Salle de Savenès appelé aussi le Château de Savenès est un château bâti à Savenès, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. Le Château de la Salle de Savenès est aussi appelé le Château de la Salle. Sa construction date de 1660. Le château de La Salle de Savenès est inscrit aux M.H. Il existe sur la commune de Savenès 2 Chateaux : le Château de la Salle de Savènes et le Château d'Arailh ou Château de Fourcaran bâti en 1645.
Coordonnées par GPS : 43° 50' 1,41" Nord, 1° 12' 04,08" Est


- LE CHATEAU DE SOULOUMIAC A SAINT-NAUPHARY - 82370 (Privé):


Le Château Souloumiac est un château bâti à Saint-Nauphary, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. La restauration du Château Souloumiac a été achevée, en 2011. Le Château Souloumiac est privé, fermé au Public.
Coordonnées par GPS : 43° 57' 56" Nord, 1° 25' 45" Est


* LE CHATEAU DE TERRIDES A LABOURGADE - 82100 (Domaine Hôtelier):

CC BY-SA 4.0 - Photo de Bastien.pierre

Le Château de Terrides est un château bâti à Labourgade, dans le département de Tarn-et-Garonne en région Occitanie, en France. C'est un château fort. Au XIIIe siècle, la Famille de Terrides obtint la Seigneurie de Penneville. De 1320 à 1330, Raymond-Jourdain de Terride, fit bâtir le Château de Terrides, en l'honneur de son nom, et du 1er château appartenant à la famille. Le château fut détruit près de Cologne. Le Château de terrides fut reconstruit partiellement au XVe siècle et remanié, dans un style plus confortable au XVIe siècle. Au XVIe siècle, Antoine de Lomagne, issu d'une des branches cadettes se distingua durant les Guerres d'Italie. François 1er, le roi de France, l'accueillit, le 20/09/1540, au Château de Terrides; où il lui offrit plusieurs terres. Le Château de terrides fut ensuite marqué par un drame qui signa la chute de la Famille de Terride. Lors des Guerres de religion, le 4ème frère de la Famille, Géraud de Terride, rallia la cause protestante, et tua ses frères restés Catholiques. Après avoir attaqué et détruit en compagnie des Huguenots, l'abbaye de Belleperche, il fut tué, lors du siège du Château de Terrides, par Honorat II de Savoie. La branche aîné de la famille de Terride s'éteint alors avec cette mort. Le Château de Terrides fut alors offert à la Famille de Lévis-Mirepoix, puis, en 1639, à Maxilien de Béthume. Le château passa plus tard, entre les mains de Jean-Denis Lanjuinais, Député, durant la Révolution Française, puis il palla à Jacques Alexandre Law de Lauriston, qui fut l'aide de camp de l'empereur Napoléon Ier. C'est finalement la Famille toulousaine de Magres qui rachèta le Domaine de Terrides et le fit restaurer, de 1861 et 1887. De cette famille est issu l'archéologue Jane Dieulafoy. C'est depuis 1987 que la demeure devint un Domaine Hôtelier ouvert au Public. Le Château de Terrides se situe, sur les hauteurs de la Gimone, entre Labourgade et Garganvillar. Le Château de Terrides a été inscrit aux M.H. depuis le 30/10/2019.
Site web : Château de Terrides
Coordonnées par GPS : 43° 57' 31,6" Nord, 1° 05' 14,7" Est


* LE CHATEAU DE VILLEBRUMIER A VILLEBRUMIER - 82370 (Privé):

CC BY-SA 3.0 - Photo de Mossot

Le Château de Villebrumier est un château bâti à Villebrumier, dans le département de Tarn-et-Garonne, en région Occitanie, en France.L'architecte était J. Rocher. Pierre Gerla était son propriétaire initial. On y découvre des mosaïques extérieures et intérieures de Gaston Virebent. Le Château de Villebrumier se situe, entre Montauban et Toulouse. Pierre Gerla, le fils du notaire local, Député au Conseil des Cinq Cents, puis revenu au pays, fit construire le château, de 1809 et 1815, sur un grand terrain au bord du Tarn. Il réutilisa les fondations d'un bâtiment, plus ancien, faisant partie d'une exploitation agricole. Pierre Gerla étant décédé, sans descendant, le Château de Villebrumier passa à ses neveux puis à leurs propres héritiers, la Famille Bénaïs, qui l'habitèrent, jusqu'en 1877. Durant cette période, le Château de Villebrumier bénéficia d'un nouvel étage, de 2 tours et de plusieurs embellissements, intérieurs et extérieurs. En 1877, pour solder sa dette, le Château de Villebrumier fut cédé au Comte et la comtesse de Marigny, des nobles et mécèes. De 1890 à 1908, Jean de Marigny fit apporter au Château, plusieurs transformations et embellissements importants. Jean de Marigny entretenait des relations avec de nombreux écrivains, artistes, hommes politiques. Il devint ami avec le grand Sculpteur Antoine Bourdelle, qui séjourna, plusieurs fois au chateau et que Jean de Marigny aida, financièrement. Son épouse Camille de Marigny peignit des toiles murales, représentant la Chasse et la Nature. En 1927, au décès de Jean de Marigny, le Château fut cédé au Docteur Azam, un médecin toulousain, comme résidence de campagne. Le Château de Villebrumier passa ensuite à ses héritiers. Après quelque temps, il cessa d'être bien entretenu mais servit d'hôpital, durant la Seconde Guerre Mondiale. En 1960, une partie du parc fut exploitée pour un élevage de porcs et d'un verger. En 1989, la Municipalité racheta une partie du parc pour y construire une Maison de Retraite. Le parc a été enrichi de nombreuses espèces rares. Dès 1996, de nouveaux propriétaires, la Famille Laporte, firent restaurer le Château de Villebrumier et réaliser d'importantes extensions. Le Le Château de Villebrumier fut inscrit à l'inventaire supplémentaire des M.H. en 2002. Le Château de Villebrumier est devenu un lieu loué pour des concerts, séminaires scientifiques, mariages et réunions familiales. Le Château de Villebrumier est privé, fermé au Public mais accueille des Manifestations Scientifiques.
Coordonnées par GPS : 43° 54' 24" Nord, 1° 27' 00" Est


PS : De nouvelles photos et articles sont en cours d'élaboration et rajoutées régulièrement.
Amis internautes, Merci de votre visite et de votre patience.


Mise à jour le 12.11.2023


Marie51



Retour



www.mes-ballades.com 12/07/2007-26/11/2024 - Tous Droits Reserves